[CNT Contacts.38]Libération de Romain Binazon

Redirected by "Patrick interco.38" <pvergain at cnt-f.org> bnguyen at dixinet.com
Ven 29 Aou 12:10:00 CEST 2003


(Redirected by "Patrick interco.38" <pvergain at cnt-f.org>)

*********** BEGIN REDIRECTED MESSAGE  ***********


Romain Binazon : "Jeudi, je reprends l'avion pour le Bénin et si je
revois
la même chose, j'interviens à nouveau"

26 AOÛT >>> PARIS LIBERE >>> ROMAIN BINAZON LIBERE >>> LA LUTTE CONTINUE

http://www.lemonde.fr/dh/0,5987,3224--21395735,00.html

"
Romain Binazon, libéré, sera jugé le 24 septembre
AFP | 26.08.03 | 16h44

Le porte-parole de la Coordination nationale des sans-papiers, Romain
Binazon, a été libéré mardi après son audition au palais de
justice de
Bobigny et sera jugé le 24 septembre pour "rébellion et provocation à
la
rébellion", a-t-on appris de source judiciaire.Romain Binazon est sorti
peu avant 15H00 du palais de justice, où une centaine de militants venus
le soutenir l'ont acclamé. Il comparaîtra devant la 12ème chambre
correctionnelle du tribunal de grande instance de Bobigny.M. Binazon avait
été interpellé dimanche à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle
après
s'être opposé à l'expulsion de deux Béninois dans un avion partant
pour
Cotonou (Bénin)."Jeudi, je reprends l'avion pour le Bénin et si je
revois
la même chose, j'interviens à nouveau", a déclaré Romain Binazon
à sa
sortie du tribunal.Lors de l'audience du 24 septembre, "je risque 3 mois
de prison ferme", a-t-il ajouté.M. Binazon a expliqué être entré
dimanche
dans l'avion et avoir "vu 2 sans-papiers en train d'être expulsés, les
mains et les pieds entravés". "J'ai dit aux policiers qui les
accompagnaient que selon un décret d'application pris par (le ministre de
l'Intérieur Nicolas) Sarkozy après la mort de 2 expulsés en début
d'année,
toute personne expulsée doit être assistée par la Croix-Rouge et ne
doit
plus être entravée. Ca ne leur a pas plu", a-t-il poursuivi.Le ton
serait
alors monté, "sans violence de ma part" mais "ce sont eux (les policiers,
ndlr) qui ont fait de la provocation. J'ai reçu un coup sur l'oreille",
selon M. Binazon. Selon la préfecture de Seine-Saint-Denis, c'est M.
Binazon qui aurait fait preuve de violence envers les policiers.Puis le
porte-parole des sans-papiers est retourné s'asseoir. "Là, le
commandant
de bord est arrivé et a dit aux policiers +je ne le prends pas dans
l'avion+. Et ils m'ont évacué", conclut M. Binazon.Son avocate,
Dominique
Noguères, s'est dite "confiante" pour l'avenir, tout en rappelant une
affaire similaire.Le tribunal de Bobigny avait reconnu coupables le 23
juin trois passagers, dont un membre de la Confédération paysanne,
poursuivis pour entrave à la circulation aérienne sur un vol
Paris-Bamako
le 17 avril mais les avait dispensés de peine. Les 3 hommes avaient
protesté contre les conditions d'expulsion de quatre Maliens.


*********** END REDIRECTED MESSAGE  ***********


--
Patrick





Plus d'informations sur la liste de diffusion Contacts.38