[CNT Infos Isère] Tract sécu du 5 juin

Patrick patbakou at cnt-f.org
Mer 2 Juin 10:36:52 CEST 2004


*La sécu ira mieux*

*quand nous ne serons plus malades!*

Après nous avoir appris que les chômeurs étaient des fainéants ou des 
incapables, les rmistes des parasites, que les ouvriers n'existaient 
plus, que les sans-papiers et les personnes d'origines étrangères sont 
la cause de tous nos maux, que les jeunes sont dangereux, bref que seuls 
les riches sont des gens valables, l'état et le patronat veulent décider 
pour nous de quand nous serons malades.

Après avoir augmenté la précarité et la flexibilité, après avoir attaqué 
la CMU et l'AME, le RMI en mettant en place le RMA (qui offre une main 
d'œuvre quasi gratuite au patronat et donc à terme, remet en cause le 
SMIC), le statut de fonctionnaire, les 35h (loi Fillon), après la 
nouvelle convention Unedic plus que favorable au patronat (réforme de 
l'ASS, intermittents, recalculés), après le projet de privatisation 
d'EDF/GDF, la casse du système de retraite par répartition, les 
capitalistes veulent en finir une fois pour toute avec ce qui ressemble 
à du partage des richesses.**

*Une "faillite" volontaire ?*

Comme pour la réforme de la retraite par répartition, la réforme de 
l'assurance maladie est basée sur une histoire de chiffres. Le chiffre 
est devenu gouffre et ne montre pas tous les cadeaux offert au patronat, 
qu'il soit privé ou public. Le gouffre est de 8 milliards d'euros 
comparé aux 247 milliards de dépenses de l'assurance maladie, soit 3%. 
Surtout, tous les gouvernements ont délibérément accordé des 
exonérations qui à elles seules représentaient en 2003 19.5 milliards 
d'euros. Il faut aussi rajouter les recettes des impôts non reversés à 
la sécurité sociale (20.1 milliards). De quoi nous accorder à tous une 
sixième semaine de congés payés. Et puis en favorisant les politiques 
d'augmentation du chômage, les gouvernements ont également favorisé la 
baisse de rentrée de cotisations.**

*Une réforme, pour qui, pour quoi ?*

Si réforme il y a, elle se fera contre les travailleurs et les chômeurs, 
contre celles et ceux qui jamais ne pourront payer l'impôt sur la 
fortune. La réforme voulue est (une fois de plus) faite par le patronat, 
au profit du patronat. En voulant imposer des assurances maladies 
privés, il payera moins de charges sociales, et empochera les gains plus 
important. Quant aux pauvres, le gouvernement pourra toujours leur 
offrir un brumisateur. Pour nous soigner nous devrons payer plus et être 
moins remboursés. Enfin en tentant petit à petit de supprimer les arrêts 
de travail et les congés maladies par l'augmentation du flicage, le 
gouvernement montre qu'il ne fera jamais rien contre la pénibilité du 
travail due à la précarité et aux harcèlements patronaux.

*Quoi faire, contre qui ?*

Pour ne pas revivre la défaite de l'an dernier, il faut arrêter 
d'écouter les bureaucraties syndicales qui vivent déjà dans le monde du 
patronat. Pour gagner il faut lutter et la lutte ne passe pas par des 
journées symboliques de pseudo mobilisations. Pour lutter il faut 
s'organiser contre l'état et contre le patronat. Pour la CNT, 
l'organisation de la lutte passe par une grève générale reconductible 
sans attendre les mesures gouvernementales en développant des assemblées 
générales souveraines et autogérées dans toutes les entreprises, 
publiques et privées. Il faut donc nous coordonner à la base, dépasser 
les luttes corporatistes et les étiquettes syndicales, c'est uniquement 
de cette façon que nous pouvons faire chuter le gouvernement et ouvrir 
des perspectives de changement de société pour en finir une fois pour 
toute avec le système capitaliste et sa logique destructrice.

<>
la seule solution : tous et toutes en grève générale reconductible !

-- 
Patrick
CNT interco 38

-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe non texte a été nettoyée...
Nom: Secu5juin2004.pdf
Type: application/pdf
Taille: 85032 octets
Desc: non disponible
Url: http://cnt-f.org/cgi-bin/mailman/private/contacts.38/attachments/20040602/d17e25d8/Secu5juin2004-0001.pdf


Plus d'informations sur la liste de diffusion Contacts.38