[CNT Infos 38] Communiqués suite à l'agression d'un militant de la CNT38 le 1er mai 2013 par un masculiniste

CNT interco 38 interco.38 at cnt-f.org
Ven 14 Juin 21:53:09 CEST 2013


Bonjour,

Voici 2 communiqués (1 de la CNT38 + 1 de Stop Masculiniste Grenoble)
suite à l'agression de l'un de nos camarades de la CNT38 le 1er mai 2013

------------------------------<---------------------------

Premier communiqué: Communiqué de presse CNT38 du 6 mai 2013
============================================================

Lors de la manifestation du 1er mai 2013 à Grenoble, quelques individus
tenant des propos homophobes et très sexistes ont tenté de s'insérer dans
les cortèges des collectifs Féministes, de l'Union syndicale Sud-Solidaires
puis dans d'autres cortèges de la manifestation.

Leur présence semait le trouble et provoquait la colère des militant-e-s
attaché-e-s aux droits et aux libertés des femmes.

Puis ces individus, proches de la mouvance masculiniste, ont agressé
violemment des manifestants et délégués syndicaux qui leur demandaient
simplement de partir pour que la manifestation se déroule sereinement.

**Un membre de la CNT38 a dû être conduit aux urgences suite aux coups
qu'il a reçus au visage**.

C'est une véritable provocation ! Les mouvances masculinistes, cachées
derrière le "combat pour le droit des pères" dont l'idéologie prône la
haine et la soumission des femmes, le recul des libertés démocratiques,
le refus des droits conquis par le féminisme et la casse des droits
sociaux n'ont rien à faire dans un cortège de syndicats et de forces
de gauche.

Ces mouvements réactionnaires sont les pires ennemis des travailleuses
et du peuple. Leurs provocations systématiques et leurs violences gratuites
ne sont pas accidentelles, elles font partie de leur stratégie d'escalade
dans la tension. On voit depuis quelques mois des mouvements les plus
réactionnaires occuper l'espace public pour s'opposer à l'égalité des
droits et aux libertés individuelles à l'occasion du débat sur le mariage
pour tous.

Dans ce contexte, la libération d'une parole homophobe et sexiste doit
alerter l'ensemble des forces émancipatrices.

Ce nouvel incident dans une manifestation pacifique inter-professionnelle,
axée particulièrement cette année sur les droits des femmes, montre
l'intérêt de rester toutes et tous unis, militant-e-s syndicaux, associatifs
et politiques, salarié-e-s, chômeuses et chômeurs, précaires pour lutter
contre la diffusion des propos et idées racistes, sexistes, homophobes
dans les manifs et partout ailleurs.

Suite à ces actes violents et intolérables, des élus délégués syndicaux
ont déposé plainte ce 1er Mai, pour coups et blessures.

Nous ne laisserons rien passer !!

**Ni extrême-droite, ni fachos, ni machos !**

Nous mènerons inlassablement le combat contre l'extrême-droite et les
idées réactionnaires et sexistes !

Le 6 mai 2013

Signataires
===========

CNT UD38, SUD-SOLIDAIRES Isère, UD CGT Isère, FSU, UNL, JC, MJS,
Alternative Libertaire, Alternatifs, Gauche Unitaire, NPA, PAG 38,
PCF, PCOF, PG 38, PRCF, CIIP, FNDIRP Isère, Osez le Féminisme,
Ras l'Front Isère, SOS RACISME.


----------------------------------------<----------------------------
Deuxième communiqué: Stop masculinisme Grenoble (38) 9 mai 2013
================================================================

A Grenoble, lors de la manifestation du 1er mai, nous avons eu la
désagréable surprise de constater la présence de masculinistes.

Le « masculinisme » ? C'est un mouvement organisé d’hommes hostiles à
l’émancipation des femmes, souhaitant conserver leurs privilèges et leur
position de pouvoir au sein de la société.
Certains ont récemment fait parler d'eux en occupant des grues à Nantes,
d'autres en montant sur la cathédrale d'Orléans.

Ces actions spectaculaires ont malheureusement déclenché la sympathie des
médias, et permis de mettre sous les feux des projecteurs un des thèmes
favoris des masculinistes : les « droits des pères ».

Nous ne reviendrons pas ici en profondeur sur la dangerosité du discours
masculiniste. Pour plus de précisions, vous pourrez vous référer à notre
« petit guide d'autodéfense intellectuelle contre le masculinisme ».

Nous souhaitons en revanche apporter quelques précisions sur les
évènements du 1er mai. La seule organisation masculiniste visible était
l'association « père enfant mère », qui ne cache pas son soutien aux
masculinistes montés sur les grues, et bénéficie d'un soutien
institutionnel (membre du Conseil d'Administration de la
Caisse d'Allocation Familiale, promotion dans le dossier d'Isère Magazine
consacré aux familles monoparentales).

Il ne s'agit pas à proprement parler d'une organisation d'extrême-droite,
comme le communiqué de presse publié en réaction le laisse penser.

Attention à ne pas tout mélanger : si tous les masculinistes souhaitent
le maintien des privilèges des hommes, ils n'ont en revanche pas tous
une approche traditionnaliste, nationaliste, raciste et xénophobe.

Dans le contexte de la mobilisation de droite contre le mariage pour
tou.te.s, il ne faudrait pas non plus faire trop vite l'amalgame entre
réactionnaires, homophobes et masculinistes, même s'ils sont nombreux à
faire cause commune pour la défense de l'ordre hétéro-sexiste.

Tous les masculinistes ne sont pas des « fascistes ». Certains s'appuient
même sur des positions « de gauche » (remise en cause des rôles traditionnels
hommes-femmes, encouragement des hommes à exprimer leurs émotions et
promotion du développement personnel...).

Le discours masculiniste est très diffus, les propos misogynes et
antiféministes sont loin d'être l'apanage de l'extrême-droite.

Le 1er mai 2013, de nombreuses personnes ont demandé aux masculinistes
de quitter la manifestation, jugeant à raison que leur présence était
contradictoire avec les valeurs défendues ce jour-là.

Un homme qui défilait aux côtés de l'association «Père-enfant-mère» a
alors violemment frappé un manifestant qui discutait avec lui.
Et les masculinistes sont restés dans le cortège.

Face à cela, il faut :

- s'informer de manière critique sur cette mouvance.
- exiger l'arrêt immédiat des soutiens institutionnels aux organisations
    masculinistes.
- ne plus laisser libre cours aux discours et pratiques misogynes et
    antiféministes, à l'extrême-droite comme partout ailleurs.

Collectif Stop Masculinisme, Grenoble, 9 mai 2013.


- La brochure est téléchargeable librement à cette adresse :
    http://lgbti.un-e.org/IMG/pdf/contre.le.masculinisme_web.pdf
-http://pereenfantmere.free.fr/index.html
-http://www.isere-interactive.fr/Documents/Magazines/Magazines/Isère  MagazineN°134.pdf
    Isère Magazine N° 134, avril 2013.
-http://grenoble.indymedia.org/2013-05-07-Grenoble-provocations-et-agression
- Par exemple, le service de lutte contre les discriminations de la ville
    de Grenoble soutient publiquement les associations masculinistes
    « Réseau Homme Rhône-Alpes » et « SVP papa ».
    
-------------------------------------------<---------------------------------

-- 
CNT interco/STICS38












-------------- section suivante --------------
_______________________________________________
Liste-syndicats at bc.cnt-fr.org
est une liste interne confédérale réservée aux syndicats, aux sections (sous contrôle de leur syndicat), aux UR, aux fédés et aux mandaté.e.s confédéraux de la CNT.

Tous les messages envoyés sur cette liste sont à diffusion exclusivement interne (ne pas les transférer à l'extérieur de la CNT).

Pour résilier votre abonnement, changer votre mot de passe ou modifier vos options d'abonnement, allez sur https://bc.cnt-fr.org/cgi-bin/mailman/options/liste-syndicats/ puis tapez votre adresse courriel et votre mot de passe (celui qui vous est rappelé tous les mois par le robot qui gère la liste)

Pour contacter l'administrateur de la liste, écrire à postmaster at cnt-f.org

Site internet confédéral : http://www.cnt-f.org
(pour contacter l'administrateur, écrire à webmaster at cnt-f.org )

Sites et forums intranet : https://www.intranet.cnt-fr.org
(pour contacter la commission intranet, écrire à intranet at cnt-f.org )

Espace intranet du BC : https://www.intranet.cnt-fr.org/public.d/bc


Plus d'informations sur la liste de diffusion Contacts.38