[CNT] La mobilisation des intermittents

liste-cnt at cnt-f.org liste-cnt at cnt-f.org
Dim 15 Juin 15:51:06 CEST 2003


 Les petits problèmes techniques (les 2 messages de ce matin) sur la 
liste ont été reglés.

****************************************************************************
CNT Spectacle - lettre d'infos n°2 - la mobilisation des intermittents en
France

Voici le second numéro de la lettre d'infos de la CNT Spectacle rp 
consacrée
à l'actualité : la mobilisation des intermittents en France dans le 
contexte
des négociations sur les annexes VIII et X et celui de la réforme des
retraites et de tout le mouvement social en France.
Pour réaliser cette lettre, nous avons collectés et réunis de nombreux
récits ou extraits de comptes-rendus d'origines diverses, que nous vous
présentons région par région (ordre alphabétique)

Pour nous contacter, ou nous transmettre des infos : spectacle.rp at cnt-f.org

****************************************************************************

ALSACE
- à Strasbourg, le 11 juin : journée hyperactive !
le matin : blocage de la rue et du carrefour devant le MEDEF par 150
professionnel(le)s du spectacle couché(e)s sur la chaussée. Une 
délégation a
été reçue pendant 3/4 d'h.: l'échange a été courtois.... leur secrétaire a
dit faire remonter les infos sur Paris. Marée-chaussée cordiale, jusqu'à un
certain point quand même! Puis dans l'après-midi, une soixantaine de
professionnel(le)s du spectacle ont sillonné Strasbourg afin d'être 
reçu(e)s
par les différents syndicats: CFDT  CFTC principalement: la CFDT nous a
humblement avoué que la section Strasbourg était "dissidente"! A 18 heures:
AG pour mettre au parfum nos collègues de la suite du programme. A 19h:
ocupation du hall d'entrée du Palais des Congrès par 200 professionnel(le)s
du spectacle habillé(e)s en noir et  couché(e)s, jusqu'à ce qu'on aille 
tous
sur le plateau pour se présenter et lire un texte expliquant notre
situation. Une vieille rombière a quand même crié:" vous voulez vivre la 
vie
de bohême, assumez-la!"
Prochains RV : AG les lundis 16 et 23 juin à 13h00 à la Fabrique de 
Théâtre,
13 rue de Phalsbourg


AQUITAINE
- A Bordeaux, actions le jeudi 12 juin : RDV au TNBA, Théâtre du Port de la
Lune, où nous sommes accueillis à partir de 9h30 pour une AG. Puis dans la
matinée à la gare avec les cheminots en grève afin de s'informer
mutuellement. Et à la Place des Quinconces à 14h pour la manifestation
interprofessionnelle unitaire où nous seront présents.
Le soir du 12 juin  au CDN était programmée une pièce de Brecht "Galillée",
et si d'un commun accord, le metteur en scène et les comédiens avaient
décidé de ne pas jouer la pièce Mercredi 11, il en a été autrement hier
soir. Après une aprés-midi de discutions entre les techniciens et les
comédiens, la pièce à été jouée, et lorsqu'à la fin...les comédiens ont lu
un texte explicatif et proposé un débat avec les spectateurs qui 
désertaient
la salle.

- à Pau, à 11 heures ce mercredi 11 juin, 150 intermittents du spectacle 
ont
occupé la CCI dont le Président est un membre du MEDEF. Celui-ci, après
avoir écouté très rapidement une délégation, a demandé l'évacuation par les
forces de l'ordre. A midi le Commissaire de Police Brau, a ordonné
l'évacuation par la force et une trentaine de policiers et CRS ont obéis 
aux
ordres avec beaucoup de Zèle. Nous avons eu droits aux matraques, coup de
poing et coup de godasses. Après l'évacuation,  la petite centaine
d'intermittents restants s'est regroupée devant la Préfecture des Pyrénées
Atlantiques ( avec bien sur impossibilité de rentrer ) mais une délégation
de 4 intermittents à été reçu à 14 heures par le chef du cabinet du préfet
qui a bien voulu prêter une oreille à nos problèmes et au compte rendu de
l'évacuation sauvage du matin.


BRETAGNE
- à Rennes, le 10 juin dans l'après midi, environ 200 personnes dont
beaucoup d'intermittents de SUDistes et de CNTistes se sont mis en marche
vers l'Union Patronale 35. Arrivés sur place, personne ! Les ouvriers du
chantier d'à coté nous apprennent qu'ils ont évacué les lieux une heure
avant! Le soir AG interpro, assez constructive et pleine d'espoir. Le 11
juin étaient en grève : le Théâtre National de Bretagne,  l'Opéra, la salle
de concert Le Liberté, la MJC Lafayette

- à Lorient, AG le jeudi 12 juin à 20h30 à l'UL CGT - Maison des Syndicats,
Bd Cosmao Dumanoir


- à Brest, la Scène nationale du Quartz était en grève


BOURGOGNE
à Dijon, le 11 juin : Des professionnels du spectacle et de l'audiovisuel ,
enseignants, cheminots, étudiants , communaux ... aprés s'être réunis en Ag
ont décidé l'occupation de France 3, dont le journal local de 13h a été
interrompu une dizaine de seconde après son début. Une centaine de 
personnes
a voté l'occupation du plateau, des négociations sont en cours avec la
direction régionale de France 3. Le JT de 12 H50 de F3 a diffusé BENNY HILL
pour cause d'irruption inopinee d'intermutants tres en colere sur le
plateau. Et le soir, c'etait un reportage sur les fruits et legumes.
Le Grenier de Bourgogne (théâtre) était en grève aussi ce jour là.



DOM TOM
- Sur l'Ile de la Réunion, j'essaye tant bien que mal à mobiliser les
intermittents. Il semblerait que nous soyons entre 500 et 600, mais ce 
n'est
pas facile de les faire bouger, bref... on est un petit groupe de 5,6
personnes et pour participer à la mobilisation, sous l'initiative de 
Bernard
CRUTZEN intermittent/réalisateur, il à été créé un spot d'info pour
sensibiliser le public sur le danger qui menace les intermittents et la
culture.Ce spot sera diffusé sur les antennes TV de la Réunion.Nous sommes
loin et isolés mais suivons avec beaucoup d'interet la suite de la
mobilisation et allons essayer de nous mobiliser par des actions.
Pour obtenir le spot (poids : 3.10 Mo!) : Gladys - intermittente/comédienne
adelk at wanadoo.fr


HAUTE NORMANDIE
- Au Havre, la lutte est très active... et a débuté début mars. Elle s'est
concrétisée par la création d'un collectif "T.A.H.C. : Techniciens Artistes
Havre de Culture" qui comprend des non syndiqués des membres de la CNT 
et de
la CGT spectacle.
La mobilisation intermittents du spectacle ces jours ci a pris la forme
d'une manifestation et d'un blocage routier.
Ils parlent de venir à Paris le 26 juin...
le site du TAHC : http://www.tahc.net


- à Rouen, France 3 était en grève le 11 juin.


ILE DE FRANCE
Le 11 juin, étaient en grève à Paris et en banlieue : Théâtre de la
Huchette, Théâtre Edouard VII, Théâtre du Soleil, La Comédie Française,
Théâtre 14, Théâtre Rive Gauche, Théâtre Daunou, Théâtre Paris Villette,
Théâtre Gérard Philippe de St-Denis, Carré Sylvia Montfort, l'Opéra
Bastille, l'Opéra Garnier, l'EPPGHV (La Villette), Théâtre du Rond Point,
Théâtre de la Colline, Théâtre des Abesses, le Marigny, Théâtre National de
Chaillot, Théâtre de la Bastille, Théâtre Molière - Maison de la Poésie


- à Paris, depuis le 3 juin, date d'ouverture des négociations au siège du
Medef, différentes actions ont été entreprises par des non syndiqués
regroupés en collectif (Précaires associés de Paris), des syndiqués à la 
CNT
spectacle, sud sectacle, la cgt (compagnie Jolie Môme)... Action au Théâtre
de la Ville le 3 juin : obtention d'une permanence quotidienne 17h-22h
jusqu'au 11 juin. Le 4 juin, action au Théâtre de Gennevilliers durant la
présentation de saison .Le 5 juin, action au Théâtre du Rond Point. Le 6
juin, rassemblement devant le Medef à 11h (environ 1500 personnes qui sont
passées) puis occupation improvisée d'Europe 1 (environ 100/150 personnes),
enfin visite à Radio France (entretien avec Laure Adler, directrice de
France culture, interview avec rfi, prise de contact avec équipe Daniel
Mermet - France inter) et AG à la Bourse du travail. Durant le week-end, en
vrac,action au Théâtre de la Colline et organisation d'un débat public,
action au Théâtre de l'Aquarium, action à Libération... Mardi 10 juin,
cortèges intermittents au sein de manifestation interprofessionnelle. AG
publique (environ 60 personnes) au Théâtre de la Ville puis les
intermittents décident de rejoindre le cortège de la manifestation 
confronté
aux gaz lacrymo des Crs à Concorde. Plusieurs intermittents se font arrêtés
durant l'expulsion brutale de l'Opéra garnier, certains sont relâchés le
lendemain, d'autre le surlendemain. Le 11 juin, débrayages en masse 
toute la
journée dans des théâtres et des radios, notamment à Radio France oùles
salariés sont aussi en grève, AG au Théâtre de la Bastille l'après midi,
manifestation à 16h30 (environ 15000 personnes ?)de Pigalle au Palais Royal
: dynamisme, mots d'ordre radicaux, interprofessionnalisme...
Malgré l'annonce du report des négociations au 26 juin, et le report de la
grève générale reconductible par la cgt, la plupart des intermittents
restent mobilisés et prêts à faire des actions.
à Paris, RV tous les jours jusqu'au 26 juin : 14h Théâtre de la Bastille et
18h30 Théâtre de la Colline : point d'infos, ag interprofessionnelle et
actions à prévoir.
le lundi 16 juin RV 11h30 théâtre de la Bastille pour une action en
banlieue, à 19h00 AG en plein air Place du Palais Royal



LANGUEDOC ROUSSILLON
- à Bézier,action prévue le jeudi 19 juin à 16h00 au stade de la
méditerranée (Sortie autoroute béziers est)


- à Montpellier Ce mardi 10 juin, les salariés du spectacle vivant,
intermittents et permanents, ont défilé aux côtés de l'ensemble des
professions menacées. A l'issue de la manifestation (environ 50 000
personnes), notre corporation a décidé l'occupation de l'Opéra Comédie de
Montpellier dès le soir même, sans empêcher le déroulement de la
représentation prévue. A minuit, lors de la sortie des spectateurs, environ
300 corps jonchaient le sol de l'Opéra Comédie. Puis s'est tenue une AG qui
a décidé l'occupation du lieu. Après d'interminables négociations pour 
avoir
un accès aux toilettes durant cette nuit d'occupation, la police, sur ordre
du
directeur de l'Opéra et de la Mairie de Montpellier, est intervenue. Après
avoir précisé que non-violents nous nous laisserions expulser mais ne
quitterions pas les lieux volontairement, les forces de l'ordre nous ont
laissé '20 secondes de réflexion' pour quitter les lieux et .....ont chargé
et matraqué tout ce qu'elles avaient sous la main.
le mercredi 11 juin rassemblement à 11 h devant l'Opéra Comédie de
Montpellier alors qu'une personne était encore à l'hôpital avec le coude
éclaté (intervention musclée de la veille). La responsabilité du maire
Georges Frêche dans l'intervention des flics semble confirmée. Discussion à
plusieurs centaines et envoi d' une délégation à la mairie qui a été
reçue.Le discours officiel, c'est : "ben euh, on a fait une connerie".
Entre-temps, nous sommes allés retrouver l'ombre et la pelouse des
archéologues où plus de 400 personnes ont tenu AG. Face à la demande de 
l'AG
que les élus viennent s'expliquer, M. Talvat (après un refus obstiné) et 
Mme
Chaze ont fini par se pointer. M. Talvat a longuement louvoyé face aux
questions directes puis a fini par cracher qu'il n'était pas question de
refoutre les pieds à la Comédie. A la limite de l'insulte il a interpellé
l'AG en disant que la mairie soutenait les intermittents, qu'il ne
comprenait pas l' agressivité des gens (ça gueulait : « et les flics, tu 
les
comprends ? ») et que les vrais ennemis était à l'UMP. Enfin, décision a 
été
prise d'aller à la pref' (porter une motion, je crois) puis à la DRAC.
Le 11 juin, étaient en grève : Le printemps des comédiens, Le chai du
terral, Le théâtre La Vista



LIMOUSIN
- à Limoges, occupation du Grand Théâtre de Limoges, le 11 juin par 150
intermittents environ avant delever le camps vers 23h. Ces derniers ont
également squatté le perron du Medef de 7h à 22h en bloquant toute la 
rue et
en organisant un concert permanent. Cette initiative s'inscrivait dans
l'objectif "inter syndical" de blocage du centre ville de 10h à 15h. Ce
n'était pas l'"état de siège" tel que France Inter l'a présenté mardi
dernier mais un blocage de "l'hyper centre" plus symbolique qu'autre chose.
Théâtre de l'Union (Limoges)


LORRAINE
à Nancy : le 11 juin, 150 personnes ont investi l'opéra de Nancy par
solidarité avec les intermittents dont le but était d'annuler la
représentation du "vaisseau fantôme" (que l'on n'a donc pas vu !) pour
dénoncer la mise à sac de leurs statuts. Opération réussie. Les 
manifestants
sont sortis vers 20h30 sous la protection de la police.




MIDI PYRENEES
- A Toulouse, le 11 juin dès 9 H 30, une quarantaine d'intermittents se 
sont
invités à la  conférence de presse d'Odyssud (très grande salle de l'agglo
toulousaine) qui présentait sa prochaine saison de spectacles. Les
responsables de la salle et élus municipaux ont pris fait et cause pour nos
revendications, la main sur le coeur.
A 11H nous étions à l'union régionale cfdt pour nos 3° retrouvailles 
avec ce
syndicat que nous estimons tout particulièrement. Débat houleux avec le
militant borné de service et envoi d'un fax au medef co-signé par le
secrétaire de l'UR. Pour info, l'union départementale (oppositionnelle
depuis Nottat) quitterait la cfdt pour d'autres orgas moins complaisantes
envers le-s pouvoir-s en place. Nous les avons prévenu de notre retour en
cas de signature.
Les intermittents de l'audiovisuel étant en grève à F 3 Sud nous sommes
passés les saluer. Il n'y a eu aucune diffusion régionale
hier, journaux compris Un déroulant précisait qu'en raison des mouvements
sociaux il n'y avait pas d'émissions régionales. La direction nationale
s'opposant à ce que soit mentionné que cela était dû aux intermittents de
l'audiovisuel.
Aprs une AG de 300 personnes, nous avons investi sans problème le Capitole.
Négociation d'un courrier de soutien aux intermittents, y compris aux
personnes emprisonnées à Paris le 10 juin au soir. Le texte final nous sera
présenté et devrait être signé par le n° 2 de l'UMP. Vers 17 H 30 nous 
avons
quitté les lieux et terminé nos actions devant les cinémas du centre 
ville .

La salle de musiques actuelles, le Bikini, était en grève le 11 juin.
Le 12 juin, participation à la manif interpro, pour la venue de chirac, ce
matin, qui rend visite au congrès de la mutualité
française.
Des actions auront lieu régulièrement jusqu'au 26 juin.
Le 13 juin, france 3 sud était encore en grève.


PACA
- A Nice, les intermittents (syndiqués et non syndiqués)  occupent le
Théatre National de Nice jusqu'au 26 juin et prépare de futurs actions
solidaires avec le mouvement social actuel. Aprés l'occupation du théâtre
prévision d'occuper le plateau de France 3 Nice.


- à Aix en Provence, le Festival d'Aix en Provence était en grève le 11 
juin

- à Marseille, le vendredi 6 juin a eu lieu une A.G. convoqué par la CGT au
théâtre de la Criée au sujet de la question des intermittents. La
coordinnation des etablissements en lutte de Marseille est intervenue pour
expliquer où ils en étaient et pourquoi le combat doit être mené ensemble .
L'intercorporatisme a été bien reçu et bien compris. Objectifs des : des
actions diverses, et le blocage du festival d'art lyrique à Aix, des
corégies d'Orange. La Cgt-Paca du spectacle et l'AG étaient ok pour tout
mettre en oeuvre pour qu'Avignon n'ait pas lieu ( mais ça... c'est pas
gagné ). Après l'AG, nous sommes allés à une conférence de presse qui
présentait à tout le gratin le Festival du documentaire à Marseille. Nous
avons occupé etfait une déclaration. Puis la coordinnation des
établissements en lutte nous a rejoint et a fait de même. Après cela, une
délagation dont 2 délégués Cgt de UR-PACA du Spectacle et 2 intermittents
CNT se sont rendus à l'AG interpro à la fac St Charles. La délégué du
SFA-CGT y a fait la déclaration de l'entrée en lutte des travailleurs du
spectacle pour la défense de la solidarité sociale interprofessionnelle, 
des
annexes 8 et 10, du service publique de la Culture et de l'Education.
Nous sommes partis en action pour occuper les rails de la gare St 
Charles et
un centre de tri postal. Le communiqué était signé de tous les secteurs
présents, avec la CGT-spectacle la CNT a décidé de signer : " les salariés
du spectacle "( et non les intermittents ).

AG le Lundi 16 juin à 10h00 au Théâtre de La Criée.


PAYS DE LA LOIRE
- à Angers, en grève le 11 juin : Le Chabada, l'Orchestre National des Pays
de Loire
- à Nantes, en grève le 11 juin : l'Opéra de Nantes



PICARDIE
à Amiens, nous avons convaincu quelques lieux de culture à fermer leurs
portes au public hier . des salariés du spectacle sont venus rejoindre les
manifs interpro du 10/06.Le 11 juin, simulation de l'enterrement d'un
artiste  sur la pelouse  de la place  Gambetta , croix plantées dans
l'herbe, musique funèbre, déclamation d'un texte rédigé en AG, puis silence
. tous les intermittents et salariés du spectacle allongés sur l'herbe
pendant 15 minutes .Puis défilé et distribution de tracts dans la ville,
enfin  hygiénique et inutile promenade jusqu'au MEDEF pour être reçus en
délégation par la communicante .
Le 12 juin, nous préparons en AG interpro la suite des évènements et 
actions
.


POITOU CHARENTES
- à Niort, Le Moulin du Roc (scène nationale) était en grève le 11 juin

- à Poitiers, le 10 juin, la CGT spectacle et la CNT ont fait un petit
cortège intermitent, à côté de FO et avec qq archéos...
Le 11 juin, France 3 était en grève.
Le 12 juin 2003, un rassemblement interprofessionnel et festif s¹est 
ensuite
tenu à 12h30 sur le parvis de Notre Dame la Grande à l¹invitation des
archéologues de l¹INRAP. Un pot a été offert aux représentants de toutes 
les
secteurs en lutte, une exposition sur l¹archéologie préventive était
présentée sur le parvis et les intermittents du spectacle se sont joint aux
archéologues.
Les intermittents ont alors invité une délégation d¹archéologues à
participer à leur manifestation au siège local du MEDEF. Une déclaration
commune a été lue à cette occasion.

Le 13 juin, malgré l'annulation des vivites de Raffarin dans des villes 
près
de Poitiers, des rassemblements interprofessionnels ont eu lieu, auxquels
les intermittents du spectacle se sont joint.
Le samedi 14 juin, appel à un rassemblement à 11 h devant FR3 pour
l'enregistrement d'une émission.
Le jeudi 26 juin, des réjouissances seront organisées à Poitiers.



RHONE ALPES
Le 11 juin, étaient en grève : Théâtre Guignol, Biennale de Bron, TNP
(Villeurbanne), Les Célestins (Lyon), l'Opéra de Lyon, la Biennale Jeune
Public

- à Lyon, occupation de l'Opéra de Lyon par 400 personnes (syndiqués et non
syndiqués) et des enseignants solidaires le 11 juin et décision de rester
jusqu'au 26 juin. Une AG s'y tiendra chaque soir à 17h, afin de faire le
point et de décider des actions futures. AG du 11 juin : environ 300
personnes. Le 12 juin, la grève n'a pas été revotée mais des actions 
presque
chaque jour sont à prévoir. Le 13 juin, l'Opéra de Lyon était encore 
occupé.
Contact :
Tél 04 72 00 47 67
Fax 04 72 00 47 66


- à Valence, le 11 juin, Rassemblement à la Comédie de Valence - scène
nationale - Lieu occuppé et point info et d'accueil permanent. AG le jeudi
12 Juin 9h30.Des actions sont prévues les 13, 14 et 15 juin pour le moment.
Prochaine A-G: Lundi 16 Juin, 10 H à la comédie de Valence



Plus d'informations sur la liste de diffusion Liste-cnt