[CNT] News 17décembre - spécial presse quotidienne

liste-cnt at cnt-f.org liste-cnt at cnt-f.org
Ven 17 Déc 11:38:23 CET 2004


*La newsletter du syndicat CNT Presse et Médias**
SIPM-CNT*
CNT Presse - News 17 décembre 2004
http://sipm-cnt.org
presse at sipm-cnt.org <mailto:presse at sipm-cnt.org>
------------------------------------------------------------------------
*Presse quotidienne nationale: un accord-cadre de sinistre augure
  La presse est morte ? Vive la presse !
Lire le Ça presse spécial presse quotidienne nationale 
<http://sipm-cnt.org/article.php3?id_article=301>**
*
------------------------------------------------------------------------
*
*
La logique de financiarisation de la presse est un processus aujourd'hui 
en voie d'achévement, avec les ouvertures massives annoncées chez 
Libération (49% envisagés d'ici quelques années par Rothschild) et Le 
Monde (qui se vend à Lagardère). Cette logique marque la fin d'un cycle. 
N'oublions pas qu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, figurait à 
l'ordre du jour la mise en place de remparts contre cette même 
financiarisation de la presse qui avait entraîné, pendant le pétainisme 
et l'occupation nazie, une collaboration totale. Empêcher que la presse 
ne puisse à nouveau être asservie par les intérêts financiers, afin 
qu'elle puisse accomplir sa mission en toute indépendance.
Aujourd'hui, ne demeurent que des groupes tentaculaires distillant un 
poison unique, et les quelques voix marginales ne semblent avoir pour 
ambition que de les concurrencer sur leur terrain, en s'abaissant à la 
médiocrité de leur contenu et en envisageant leur propre intégration à 
cette logique financière (audiovisuel public, Le Monde, Libération...)

Parallèlement, bien entendu, les acquis des salariés sont 
systématiquement mis en cause. La priorité a été de détruire les 
ouvriers du Livre et leurs conquêtes historiques. Le patronat est en 
passe d'atteindre son but grâce à un doublé inespéré, puisque c'est 
aussi le statut de journaliste qui est mis en cause dans l'accord-cadre 
signé le 30 novembre dernier.
Ses meilleurs alliés auront été certaines directions syndicales 
corrompues et bureaucratisées, privilégiant leur propre survie à toute 
autre perspective, au détriment de l'intérêt de l'ensemble des travailleurs.
Le corporatisme aura également été déterminant dans la victoire du 
patronat, empêchant que puisse se constituer un front uni, encourageant 
les luttes fratricides alors même que l'intérêt commun était en péril, 
paralysant les syndicats qui avaient conservé des valeurs de solidarité.
Pour les ouvriers, ils paient également l'incapacité, à l'époque de 
l'informatisation, à s'intégrer dans les nouveaux processus de 
fabrication, l'illusion que tout pouvait demeurer comme avant.
Quoi qu'il en soit, aujourd'hui, l'enjeu pour le patronat est clair: 
faire table rase du passé, des statuts protecteurs et des conventions 
collectives.

Mais il n'est jamais trop tard pour réagir, et même si tout ne pourra 
être sauvé, d'autres conquêtes sont possibles, et pourquoi pas sur des 
bases plus saines que les anciennes.
Avant tout, il faut briser le corporatisme destructeur: être fier de son 
métier, vouloir le faire bien, cela ne peut être au détriment des autres 
catégories: employés, journalistes, ouvriers, nous sommes tous les 
maillons essentiels aux journaux que nous produisons collectivement. 
Créer dans la presse un véritable syndicalisme d'industrie qui soit une 
force collective face à un patronat de plus en plus désincarné, 
arrogant, exigeant.
Ensuite, il faut renouer avec des pratiques syndicales démocratiques, 
garder le contrôle collectif de l'outil, afin qu'il soit réellement au 
service des travailleurs, et non une avant-garde autoproclamée décidant 
à leur place et privilégiant ses intérêts institutionnels.
Enfin, il faut intégrer dans nos pratiques syndicales l'objectif qui est 
la réappropriation de l'information, le refus de sa marchandisation, le 
refus de la voir servir les intérêts de ceux qui nous exploitent: les 
professionnels doivent défendre la qualité de ce bien collectif, sa 
dimension de service public.

Les documents disponibles sur le site du syndicat :

Ça presse n° 4 Presse quotidienne
http://sipm-cnt.org/article.php3?id_article=301

Lire l'accord,
http://sipm-cnt.org/article.php3?id_article=281

Lire également la motion des SR de L'Huma
http://sipm-cnt.org/article.php3?id_article=286
et celle de SR de la presse quotidienne nationale
http://sipm-cnt.org/article.php3?id_article=289

Le Monde : Adieu Plenel, on t'aimait pas, tu sais
http://sipm-cnt.org/article.php3?id_article=285

Annonce aux salariés de l'ouverture du capital du groupe par Colombani
http://sipm-cnt.org/article.php3?id_article=290


*********************

/*Si vous avez des infos à faire passer, pensez à la newsletter.
Si vous voulez passer un papier sur votre situation, votre boîte, une 
problématique
concernant la presse, les médias, les colonnes de nos publications vous 
tendent les bras!

Les hors série Ca presse, 4 pages de la CNT presse et médias, disponible 
gratuitement
(précisez le nombre d'exemplaires souhaités à presse at sipm-cnt.org 
<mailto:presse at sipm-cnt.org>),
et au format pdf sur http://sipm-cnt.org <http://cnt-f.org/presse/>
Disponibles: "Les droits des travailleurs de la presse" et "Le régime 
par répartition".

SIPM-Syndicat interprofessionnel de la presse et des médias
adhérent de la CNT-Confédération nationale du travail
Newsletter du SIPM infos at sipm-cnt.org <mailto:infos at sipm-cnt.org>
CNT presse et médias, 33 rue des Vignoles, 75020 Paris*/*
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été enlevée...
URL: http://cnt-f.org/cgi-bin/mailman/private/liste-cnt/attachments/20041217/144d44c4/attachment.html


Plus d'informations sur la liste de diffusion Liste-cnt