[CNT] FTE-CNT: Poursuite de la mobilisation contre le CPE

liste-cnt at cnt-f.org liste-cnt at cnt-f.org
Mar 14 Fév 13:38:43 CET 2006


POUR LE RETRAIT DE LA LOI SUR L’EGALITE DES CHANCES : GREVES ET
MANIFESTATION !


Après le succès des manifestations du 07/02 contre le CPE. La CNT FTE
appelle l’ensemble des salariés de l’E.N, de l’enseignement supérieur et
de la recherche, les lycéens et les étudiants, à la poursuite de la
mobilisation notamment en participant aux journées nationales de
manifestation prévue ce mardi 14 février et jeudi 16 février 2006.  Un
préavis de grève a été déposé pour couvrir l’ensemble des personnels du
secteur hors zones de vacances scolaires.

L’illusion parlementaire a été révélée au grand jour par la parodie
démocratique de la semaine dernière qui a vu adopter la loi sur « l
’égalité des chances » en pleine nuit dans un hémicycle désert.
Après le coup de force du 49-3, le gouvernement poursuit sa dérive
autoritaire en tentant de casser le mouvement de lutte naissant par la
répression policière. Les arrestations se sont multipliées lors des
manifestations lycéenNEs - étudiantEs de jeudi dernier à Grenoble,
Marseille et Toulouse, Tours... Un militant syndical étudiant de SUD a
déjà écopé d’une peine de trois  mois de prison avec sursis et 80 H de TIG
! Etat policier ou Vichy-pirate ?

La « loi pour l’égalité » des chances c’est d’abord le CPE qui concerne
l’ensemble des salariés de moins de 26 ans. Ce contrat, c'est la liberté
pour le patron de licencier sans aucune justification, ce qui signifie,
pour le salarié, une plus grande flexibilité (impossibilité de refuser les
heures supplémentaires), une impossibilité de faire des projets à long
terme (pas de garanties pour se loger) et tout simplement la perte du
droit de revendiquer.
Mais cette loi a aussi de sérieuses incidences sur l’école avec notamment
l’apprentissage à 14 ans ou les « contrats de responsabilité parentale »,
véritable flicage des classes populaires qui permettront le chantage aux
allocations pour les parents d’enfants en difficulté scolaire. Ces mesures
signifient l’aggravation rapide de la situation de l’école publique vers
plus d’inégalité et de sélection sociale.

Quelle mobilisation face à cette attaque ? Alors que des milliers de
salariés ont manifesté jeudi dernier, que  les lycéens et étudiants se
mobilisent, que des universités sont en grève voir occupées (Rennes 2,
Toulouse-Rangeuil, IUT de Tours…), l’attitude des organisations syndicales
soi-disant représentatives est totalement irresponsable ! En effet
l’intersyndicale nationale ne prévoit une nouvelle mobilisation nationale
public-privé que le 07 mars sans appel à la grève, faisant reposer
l’essentiel de la lutte sur les étudiantEs et lycéenNEs ! Lâcheté ou
sabotage délibéré ?

Au contraire pour la CNT FTE, la lutte contre cette loi de casse sociale
doit être l’affaire de tous et toutes ! Nous ne laisserons pas la jeunesse
seule et seront présents dans les prochaines manifestations ! Nous serons
en grève et dans la rue le 07/03/06 !

Ensemble mobilisons nous pour faire retirer la loi sur « l ’égalité des
chances » dans son ensemble ! Luttons contre la casse du droit du travail
: CPE, CNE et autres ! C’est dans la rue, sur nos lieux de travail par la
grève que nous ferons reculer l’Etat et le patronat et que nous gagnerons
de nouvelles conquêtes sociales !


Lyon, le 14/02/06

Le secrétariat fédéral de la CNT-FTE



Plus d'informations sur la liste de diffusion Liste-cnt