[CNT] communiqué confédéral : contre le CNE, le CPE et la "loi pour l'égalité des chances"

liste-cnt at cnt-f.org liste-cnt at cnt-f.org
Ven 17 Mar 00:52:40 CET 2006


Confédération Nationale du Travail
Bureau Confédéral
Secrétariat médias
medias at cnt-f.org

Paris, le 16 mars 2006 :     
                                                       contre le CNE, le 
CPE et la "loi pour l'égalité des chances"
Face à la violence de l'Etat et du patronat : la grève !

500 000 personnes jeudi 16 mars dans les rues de France : les étudiants 
ainsi que les travailleurs en grève démontrent que la mobilisation 
contre le CNE, le CPE et la "loi pour l'égalité des chances" s'amplifie.

Partout, le nombre des universités mobilisées, bloquées et en grève 
reconductible augmente. Cela concerne aujourd'hui plus des trois quarts 
des universités. Les lycéen-nes ont désormais rejoint la mobilisation et 
se coordonnent. Dominique de Villepin l'avait prédit : la "loi pour 
l'égalité des chances" ne faisait que préfigurer les attaques à venir 
contre le Code du Travail. Le mouvement de grève, en s'étendant, 
démontre que le ministre a été entendu au-delà de ses espérances par une 
jeunesse soucieuse de son avenir, qui ne se résigne pas ni ne renonce à 
l'action collective.

Face à cela, le gouvernement choisit la matraque et les provocations : 
des interpellations de manifestants ont lieu quotidiennement et les 
déploiements policiers, notamment à Rennes, Paris ou Lyon révèlent les 
difficultés du gouvernement à imposer sa politique autrement que  par le 
coup de force. Des officines de droite (syndicats étudiants de droite, 
groupuscules d'extrême droite...) interviennent plus ou moins violemment 
dans les universités mobilisées cependant que Nicolas Sarkozy, ministre 
de l'Intérieur, réagit par une nouvelle provocation en  affirmant "qu'il 
ne pouvait assurer qu'il n'y aurait pas de bavures policières 
aujourd'hui". Attitude totalement irresponsable de la part du premier 
responsable de la police.
Il est clair que le gouvernement joue la stratégie de la tension. Dans 
cette situation nous devons rester unis et déterminés dans la grève, 
meilleur rempart contre la répression, les violences policières ou les 
manoeuvres droitières.
 
Le CNE, le CPE et la "loi pour l'égalité des chances" doivent être abrogés.
Pour cela, la CNT appelle à manifester samedi 18 mars et à 
s'auto-organiser au sein des AG de grévistes en prévision, notamment, de 
la journée de grève et de manifestations du jeudi 23 mars.
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été enlevée...
URL: https://listes.globenet.org/private/liste-cnt/attachments/20060317/55d1febc/attachment.htm


Plus d'informations sur la liste de diffusion Liste-cnt