[CNT] Non à la préparation militaire pour les élèves des écoles primaires !

Liste publique d'information de la Confédérati Liste publique d'information de la Confédérati
Sam 1 Déc 19:18:45 CET 2007


Non à la préparation militaire pour les élèves des écoles primaires (ou
n’apprenons pas à nos enfants à devenir des bourreaux) !

Construction et utilisation d’une gégène en technologie, étude des
parties sensibles du corps en biologie, apprentissage de la cartographie
des colonies françaises en Afrique, salut du drapeau tous les matins :
ce qui précède n’est pas encore le programme de l’école primaire, mais
la collusion entre l’armée et l’école est en bonne marche pour qu’il le
devienne.

Voici ce que les recteurs envoient aux inspecteurs d’académie, qui
eux-même diffusent auprès des écoles maternelles et élémentaires :

> Messieurs les Inspecteurs d’Académie,
>
> L’association Solidarité Défense a pour but de contribuer à resserrer
> les liens entre la société civile et la communauté militaire. Près de
> 13000 soldats français sont actuellement engagés dans les opérations
> extérieures pour la restauration ou le maintien de la paix. Chaque
> année, à l’occasion de la fête de Noël et du Nouvel An, l’association
> envoie un colis à ces soldats. À chacun d’eux est joint un dessin
> d’enfant. Avec l’accord de Monsieur le Ministre de l’Éducation
> Nationale, vous pourrez solliciter les Professeurs d’Écoles primaires
> pour participer à cette action. Les objectifs de cette action sont
> doubles. Cette initiative est citoyenne parce qu’elle recèle une forte
> dimension civique. Les enfants mettent leur générosité au profit d’une
> cause qui les éveille à leur environnement. Ces soldats se battent
> pour la liberté et la paix dans le monde, mais aussi pour notre
> sécurité. Cette action est un facteur de cohésion nationale : les
> militaires, surtout quand ils servent en opérations extérieures, ont
> besoin de sentir qu’ils sont soutenus. Cette initiative est formatrice
> parce qu’elle entre dans le dispositif de mise en œuvre du protocole
> d’accord signé entre le Ministère de l’Éducation Nationale et le
> Ministère de la Défense (BOEN n°7 du 15/02/2007, circulaire de mise en
> œuvre BOEN n°32 du 30/09/2007) : nous avons pour obligation de «
> former des citoyens conscients et actifs, autonomes et engagés, aptes
> à contribuer à la vie politique, économique, intellectuelle et sociale
> de notre pays, à défendre sa liberté et ses valeurs ». Dans ce
> contexte, la définition du socle commun de connaissances et de
> compétences fait de la Défense l’une des connaissances que tout élève
> doit avoir acquise. [...]
>

Rappelons en quelques mots ce que signifie « opérations pour la
restauration ou le maintien de la paix » dans la bouche des militaires
français :

- Soutien au régime génocidaire au Rwanda, puis rapatriement de
principaux responsables et enfin propagation des thèses négationnistes.

- Soutien de nombreuses dictatures en Afrique(le général Eyadéma
assassin du président Olympus au Togo, Blaise Compraoré assassin de
Thomas Sankara au Burkina Fasso, Lansana Conté en Guinée, Sassou
N’Guesso au Congo...)

- Encadrement d’élections truquées au Tchad en 1996

- Tir à balles réelles sur des manifestants (au Togo le 24 avril 2005 ;
en Côte d’Ivoire le 9 novembre 2004, bilan: 57 morts)

La liste est malheureusement très longue et nous nous arrêterons là
avant d’être atteint définitivement par la nausée.

Pour nous, un soldat est un assassin en puissance, un homme transformé
en machine à tuer. Les armées sont le lieu de préparation des prochains
génocides et crimes contre l’humanité. Rappelons d’ailleurs que depuis
la deuxième guerre mondiale les conflits militaires font plus de morts
parmi les civils que parmi les soldats.

La CNT-FTE dénonce cette initiative et appelle à son boycott. Plus
généralement, nous dénonçons l’ensemble des partenariats et des
protocoles entre l’armée et l’éducation nationale depuis le protocole
Armée/ Education nationale (Hernu/Savary) signé en 1982 par le
gouvernement socialiste de l’époque.

L’éducation a pour nous vocation à faire des enfants des individus
autonomes qui comprennent et peuvent agir sur leur milieu, qui
développent curiosité, intelligence, sensibilité, savoir et esprit
critique. L’armée et son éducation à la soumission, la servilité, à
l’obéissance sont à l’exact opposé des valeurs d’une éducation
épanouissante et émancipatrice.

L’Etat tente toujours de faire à travers l’éducation nationale de nos
enfants des petits soldats prêts à lui obéir et servir ses intérêts. De
la mythique école de la 3ème république qui a élevé des générations dans
la haine « du boche » et a grandement contribué à la boucherie de la
guerre 14-18 aux derniers partenariats école/armée/entreprise, la
logique reste la même : refusons là.

L’armée hors de nos écoles, hors de nos vies !

CNT-FTE
http://www.cnt-f.org/fte

Une version maquettée de ce texte peut être téléchargée à cet endroit :
http://www.cnt-f.org/fte/article.php3?id_article=1614 ( format pdf - 2
pages - 492 ko).



Plus d'informations sur la liste de diffusion Liste-cnt