[CNT] [Lyon] Actions les 26 et 27/01 contre la privatisation de la Poste et pour le maintien des droits syndicaux de la CNT PTT !

liste-cnt at cnt-f.org liste-cnt at cnt-f.org
Ven 19 Jan 15:14:13 CET 2007


Samedi 27 janvier 2007, la CNT Rhône-Alpes appelle à manifester pour
défendre le syndicalisme de combat à la Poste

Publié jeudi 18 janvier 2007 sur http://rebellyon.info/article3047.html

UN AN D’INTERDICTION,
LE CHAT NOIR LUTTE ENCORE !

Le 27 janvier 2007 verra le 1er anniversaire de l’accord (signé par les
syndicats cogestionnaires CFDT, CFTC, CGT-FO, UNSA et CGC et non dénoncé
par les syndicats majoritaires CGT et SUD) réservant l’expression
syndicale aux seules organisations représentatives et interdisant de fait,
à La Poste, la liberté d’expression aux syndicats dits «
non-représentatifs », tels la CNT PTT. L’ironie est que cet accord a été
signé pour "faciliter et développer le dialogue social"... en bâillonnant
toute contestation ?

Le critère de représentativité retenu étant la participation aux élections
paritaires ou du CA, élections auxquelles la CNT n’a plus le droit de se
présenter et que notre syndicat a toujours choisi de boycotter, rejetant
la démocratie représentative (délégation de pouvoir, cogestion, permanents
syndicaux, bureaucratie...) au profit de la démocratie directe (AG
souveraine, mandats impératifs, délégués révocables à tout moment...) .

La Confédération des syndicats CNT a décidé de faire de ce 27 janvier une
journée nationale d’actions et de manifestations pour le droit à la
liberté d’expression syndicale, droit aussi pour chaque travailleur de se
syndiquer selon son libre choix.

Si nous n’étions pas habitués au double langage de ces organisations,
quelle aurait été notre surprise de voir signer un tel accord par des
fédérations syndicales. Bien entendu, la signature de cet accord n’a pas
été soumise aux syndicats départementaux et à leurs adhérents aux côtés
desquels nous luttons depuis des années et qui, comme nous, ont fait leur,
cette phrase attribuée à Voltaire : "je ne suis pas d’accord avec ce que
vous dites mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le
dire". Nous remercions, au passage, le syndicat SUD PTT Rhône-Ain pour son
entier soutien.


Pourquoi cet accord ?
Bien sur, ce texte n’a pas pour but unique d’éliminer du paysage syndical
la CNT. Il dissocie le droit syndical à La Poste, du droit syndical dans
la fonction publique et par là même s’attaque au statut des fonctionnaires
postiers. Il encadre encore plus étroitement le droit de grève et il est
un pas de plus vers la domestication du syndicalisme par
l’institutionnalisation et la cogestion qui associent les organisations
syndicales aux décisions de la boite afin de préserver la paix sociale et
de faire passer les restructurations, les réorganisations et le
démantèlement du service public. comme une lettre à la poste.

Pourquoi ont-ils signé ?
Si nous voyons l’intérêt de l’Etat et de La Poste comme de l’ensemble du
patronat d’intégrer les organisations syndicales, celles-ci aussi
appellent bien souvent de leurs voeux leur institutionnalisation car elle
leur amène en contrepartie des financements pour faire vivre leur appareil
bureaucratique de plus en plus onéreux, des moyens de fonctionnement
(détachements, permanents, locaux, monopole électoral, droits d’expression
reconnus, moyens de communication.) et cerise sur le gâteau : "pour les
représentants à titre permanent depuis au moins deux ans.un poste de
niveau supérieur à celui qu’ils occupaient antérieurement."

Pourquoi soutenir la CNT PTT ?
Parce que les militants de la CNT PTT continuent leur action syndicale
malgré la perte de leurs locaux, de leurs panneaux d’affichage, du droit
de distribuer des tracts et les menaces de sanctions. Ainsi nos camarades
sont investis dans la lutte menée actuellement sur les centres de tri,
celle-ci touche plus de la moitié des centres de tri où des grèves ont
lieu tous les vendredie depuis quelques semaines. Cette lutte cherche à
préserver des brigades de nuit qui se voient attaquées frontalement par
les projets de restructuration qui sont un pas de plus vers le
démantèlement total du service public. Nos camarades poursuivent leur
dénonciation des pratiques de management mise en place à la Poste avec
l’accord des syndicats cogestionnaires.

Parce qu’avec la CNT, c’est l’ensemble du syndicalisme de combat qui est
attaqué.

Parce qu’avec l’abandon volontaire du décret de 1982 régissant le droit
syndical dans la fonction publique, c’est le statut de fonctionnaire et la
casse du service public qui sont en jeu. En effet le démantèlement vise à
la privatisation secteur par secteur des filières « dites rentables ».
Nous rappelons notre attachement à un service public de qualité au service
de tous, en particulier des classes populaires.

Parce que ce type d’accord risque de s’étendre aux autres services publics
et affaiblit le syndicalisme de combat dans le public comme dans le privé.

Parce qu’il est nécessaire de montrer que les travailleurs et les
travailleuses sont toujours combatifs et prêt à lutter.

Parce que tous les travailleurs et toute les travailleuses ont un intérêt
commun dans la lutte de classe. C’est tous ensemble et tous unis qu’on
pourra établir un rapport de force en notre faveur.

La CNT PTT a donc besoin du soutien de tous, syndiqués, non-syndiqués pour
retrouver sa liberté d’expression.


Pour la liberté d’expression !
pour le droit de grève !
pour que vive le syndicalisme de combat !

Tous et toutes dans la rue

Samedi 27 janvier 2007

derrière les drapeaux rouges et noirs de la CNT !

Rendez-vous à 15h, place Antonin Poncet devant la poste centrale de
Lyon-69002

Métro : ligne A et D, arrêt Bellecour
Manifestation en direction de la place des Terreaux

------------------------------------------

Soirée de soutien à la CNT PTT vendredi 26 janvier

Publié vendredi 19 janvier 2007 sur http://rebellyon.info/article3055.html

Soirée soutien à la CNT-PTT
Vendredi 26 janvier 2007

A la librairie libertaire La Gryffe
(5 rue Sébastien Gryphe, Lyon 7)

19h30 : projection du film « Services publics en danger-la Poste : un
drôle de pli » de Gilles Balbastre [1]

Ce film sera suivi d’un débat avec des militants de la CNT-PTT autour de
leur interdiction d’expression depuis maintenant 1 an !

Bar de soutien (tous les bénéfices seront versés à la campagne contre
l’interdiction de la CNT)

Si la privation rampante de l’ensemble des services publics vous plait, Si
la suppression des droits syndicaux élémentaires à un syndicat
révolutionnaire vous réjouit, Si l’interdiction de fait d’un syndicat
combatif vous enthousiaste, Si la précarité généralisée, l’arbitraire des
petits et grands chefs, des conditions de travail de plus en plus infectes
vous extasie, Si le fait refuser de participer aux mascarades électorales
dans les entreprises vous choque, Si les pratiques d’action directe, de
refus de délégation et la démocratie directe vous révulsent… NE VENEZ PAS
!

Dans le cas contraire, montrez votre soutien : venez nombreuses et nombreux !

[1] Voila un petit commentaire du documentaire « Services publics en
danger-la Poste : un drôle de pli », de Gilles Balbastre (2006)

Déjà l’idée du "bénéfice", de la "course au profit" est contradictoire
avec le service public qui a justement pour objectif de servir le public
et non de faire des profits sur son dos, mais cela devient vraiment
dangereux quand il s’agit de privatisation pour que, en plus, ces profits
aillent principalement aux poches de quelques hommes d’affaires (et non a
l’amélioration de ce service) et qui du fait de cette logique marchande,
anéantit l’essence même de ce service public en abolissant le principe
d’un accès par tous et dans le mêmes conditions a ce service . A L’heure
de la libéralisation du Service Public, cette trilogie se propose
d’ausculter la transformation de trois entreprises publiques : la Poste,
la SNCF et EDF. Trois enjeux différents et une évolution propre à chacune
de ces entreprises.

La Poste mène depuis le début des années 90 une lente mutation commerciale
que ce secteur suit dans toute l’Europe depuis une dizaine d’années.
L’usager est devenu un client, et le ’ guichetier ’ doit promouvoir les
produits maison par des opérations stratégiques. En 2002, son président
Jean-Paul Bailly a accéléré le mouvement en préparant l’entreprise
publique à la concurrence et à l’ouverture du marché aux entreprises
européennes du secteur en 2009. Désormais, en plus de la distribution du
courrier, la Banque Postale est devenue un pôle primordial qui attire
aujourd’hui les classes moyennes et supérieures. Comment les dirigeants,
les salariés et les clients entrevoient-ils cette évolution ? Ce film
emmène le téléspectateur au sein même de cette entreprise de ’service
public’ aimée du plus grand nombre et qui, pourtant, mène une opération de
rationalisation à grande échelle de ses prestations, ayant des
conséquences économiques, politiques et surtout sociales.

-----------------------------------------


Pour connaître les actions de la CNT 69 dans le cadre de la campagne
contre la privatisation de la Poste et pour le maintien des droits
syndicaux de la CNT PTT :
http://rebellyon.info/article2823.html

------------------------------------------

Confédération Nationale du Travail du Rhône
44, rue Burdeau 69001 Lyon
Permanences tous les mardi, jeudi de 18 h à 20 h, mercredi de 17 h à 19 h
Tél : 04 78 27 05 80
ud69(a)cnt-f.org


-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe non texte a été nettoyée...
Nom: tract_appel_manif_PTT_270107.pdf
Type: application/pdf
Taille: 162178 octets
Desc: non disponible
Url: https://listes.globenet.org/private/liste-cnt/attachments/20070119/510cff54/tract_appel_manif_PTT_270107.pdf


Plus d'informations sur la liste de diffusion Liste-cnt