[CNT] MAI 68 : LE RETOUR ? (projections vidéos et débats autour de "Mai 68", samedi 16 juin à Lille de 19h30 à 23h30)

liste-cnt at cnt-f.org liste-cnt at cnt-f.org
Mer 6 Juin 15:42:33 CEST 2007


MAI 68 : LE RETOUR ?

Projections vidéos et débats autour de Mai 68

Samedi 16 juin de 19h30 à 23h30, à la MEP (Maison de l’éducation
permanente), place Georges Lyon à Lille. Entrée gratuite. Possibilité de
se désaltérer et de se restaurer sur place.

Le but de la soirée est de replacer Mai 68 dans son contexte
international et de montrer en quoi ce mouvement correspondait à une
phase bien particulière de l’évolution du capitalisme. Avec les
intervenants *, nous dresserons la liste des différentes thématiques
portées par Mai 68. Nous débattrons de leurs différences d’état d’esprit
et de leur dimension révolutionnaire (ou pas... ?). Nous réfléchirons à
la fonction qu’ont joué ces évènements à l’époque et nous analyserons «
l’héritage » qu’ils ont laissé dans les mentalités et les structures de
la société actuelle. Nous verrons ce qui a changé par rapport à cette
époque et ce qui est demeuré identique. Nous essayerons de tirer les
leçons de ce mouvement pour mieux lutter aujourd’hui… Venez nombreux !

CNT-Lille
http://www.cnt-f.org/59-62

* Parmi ces intervenants, citons par exemple Bernard GIL, militant du
syndicat CNT santé-social de la région parisienne. Bernard GIL avait 17
ans en mai 68. Il nous rendra compte d’un aspect méconnu de mai 68 à
Paris : l’occupation de la fac de Censier par un comité d’étudiants et
de travailleurs.

Programmation vidéo :

- « Grands soirs et petits matins » : le seul vrai film sur l’esprit de
Mai 68 !

William Klein filme au jour le jour des assemblées, débats improvisés,
barricades, bagarres de rues, palabres, utopie en marche, résignation,
malentendus. D’une durée d’1h37 et monté en 1998 dix ans après les
évènements, ce documentaire est une passionnante chronique qui allie la
chaleur lyrique du "direct" au recul ironique et critique. Filmé en noir
et blanc, caméra au poing, c’est le document le plus précieux, le plus
juste et le plus troublant sur ces évènements historiques. Des facs
jusqu’aux usines, des AG aux barricades… l’Etat, la hiérarchie et le
capitalisme sont contestés par des millions de grévistes, étudiants et
salariés. Garçons de café, retraités, illuminés, immigrés, ménagères,
étudiants, syndicalistes, touristes des beaux quartiers, cadres en mal
de conscience, enragés de tous poils et de toutes tendances forment
partout des tables rondes ambulantes... Pavés de bonnes intentions,
rumeurs et révélations, rêves et discours les plus fous, analyses
correctes et aberrantes, coups de théâtre, complots, confessions, crises
de conscience, tripes et psychodrames... Pour visionner un extrait,
cliquer ici.

- « Reprise » : un voyage passionnant au cœur de la classe ouvrière…

Dans un petit film tourné en juin 68 par des étudiants en cinéma devant
l’usine Wonder à Saint Ouen, on voyait une femme refusait passionnément
de reprendre le travail après la grève, de rentrer dans « cette boîte
pourrie ». Patiemment, Hervé Le Roux a recherché toutes les "acteurs" de
ce petit film, les militants, les étudiants "maos", les conseillers
municipaux communistes, les ouvriers, les contremaîtres… et les a
longuement interrogés. Le pari de son documentaire, sorti en 1996, est
de retenir l’attention du spectateur par ce suspense : retrouvera-t-on
cette femme, saura-t-on si elle est "rentrée", si sa vie a changé ? Cela
dure plus de trois heures et c’est passionnant, parce qu’on découvre la
puissance de la parole ouvrière, le témoignage d’une époque, d’un
capitalisme paternaliste et sauvage, d’un monde de 1968 semblant à la
fois préhistorique et parfaitement immédiat. Et, comme dans un thriller,
on ne cesse d’espérer l’apparition de la mystérieuse pasionaria…

- « L’an 01 » : on arrête tout, on réfléchit et c’est pas triste !

Au départ, « L’an 01 » est une bande dessinée de Gébé publiée à partir
de 1970 sous forme de série dans Politique Hebdo, puis dans Charlie
Mensuel. Puis, cette série écologiste et utopiste fut adaptée au cinéma
par Jacques Doillon qui donna ainsi son premier rôle à Gérard Depardieu.
On y voit également Coluche, l’équipe du Splendid, les collaborateurs de
Hara kiri, Gotlib, Jacques Higelin ainsi que de nombreux autres
(François Béranger, Romain Bouteille, Cabu, Jean-Paul Farré, Patrice
Leconte, Miou-Miou, Daniel Prévost…). Ce film, sorti en 1973 et d’une
durée de 1h27, a dépassé les 500 000 entrées. Le sujet est une volonté
de rompre avec le système traditionnel où les gens perdent huit heures
par jour à entraîner la destruction de la planète et à consommer des
choses qui ne servent à rien.

Ci-joint le tract de présentation de la soirée (à télécharger au format
PDF - 1 page - 171 ko). N'hésitez pas à le diffuser autour de vous !


-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe non texte a été nettoyée...
Nom: Mai_68_CNT_Lille.pdf
Type: application/pdf
Taille: 174428 octets
Desc: non disponible
Url: https://listes.globenet.org/private/liste-cnt/attachments/20070606/9751d4bc/Mai_68_CNT_Lille.pdf


Plus d'informations sur la liste de diffusion Liste-cnt