[CNT] Le Combat Syndicaliste - n° 325 - février 2008

Liste publique d'information de la Confédérati Liste publique d'information de la Confédérati
Dim 27 Jan 12:01:13 CET 2008


LE COMBAT SYNDICALISTE - journal mensuel de la Confédération Nationale 
du Travail (CNT)
n° 325 - février 2008

    - Résistance contre la casse des acquis sociaux !

    Tout est soldé ou doit disparaître : les services publics au service 
des usagers, les retraites par répartition, le Code du travail, la 
Sécurité sociale, la durée légale du travail, les conventions 
collectives, le droit de grève, l’école publique, la laïcité… (page 2)

    - Manger ou être mangé, that is the question !

    Le gouvernement des patrons a lancé sa guerre sociale contre les 
travailleurs. Impitoyable, il cogne sur tous les secteurs en même temps, 
essayant de désarçonner notre camp, désorienté par l’attitude lâche des 
dirigeants syndicaux des principales centrales bureaucratiques. (page 2)

    - Au-delà de la manif ballon. Aujourd’hui dans la rue et demain, on 
continue

    Sitôt la bataille des régimes spéciaux remportée, le gouvernement a 
orienté ses canons vers l’éducation, en la plaçant en deuxième position 
sur la liste des secteurs concernés par l’application du service minimum 
en cas de grève. (page 2)

    - Non au service minimum ! Non à la casse de l’école !

    M. Darcos, ministre de l’Éducation nationale, veut expérimenter le 
service minimum dans les écoles maternelles et élémentaires dès le jeudi 
24 janvier 2008, date à laquelle la quasi-totalité des fédérations 
syndicales de la fonction publique (y compris territoriale) ont appelé à 
la grève. (page 2)

    - Bas les pattes sur Romain ! La solidarité n’est pas un délit ! 
(page 2)

    - France État d’injustice ! il n’y a pas d’expulsion à visage humain

    Ça craque dans les CRA. Numériquement d’abord, puisqu’à cause de la 
politique de chasse à l’homme mise en place par Sarkozy-Hortefeux, le 
nombre de retenus dans ces « prisons pour expulsables » est quasiment 
toujours à saturation.

    - ABROGATION DU FICHAGE ADN
       La CNT lance une campagne collective pour l’abrogation du fichage 
génétique. (page 3)

    - Non à la marchandisation de la culture !

    L’art et la culture ne sont pas neutres. Quand des chanteurs ou des 
artistes soutiennent Sarkozy et sa clique, ils légitiment sa politique. 
S’ils ne participent pas directement aux expulsions de sans-papiers, à 
la casse des retraites et du Code du travail, aux cadeaux fiscaux pour 
les patrons, aux franchises médicales, aux tests ADN, aux expulsions des 
sans-logis, ils apportent leur caution aux dirigeants. Ils ont donc une 
responsabilité morale et intellectuelle. (page 4)

    - L’hiver sera chaud pour les sans-logis.

    Presque une année s’est écoulée depuis que la loi Dalo1 a été votée 
et le Parsa2 mis en route. Mais, s’il est indéniable que quelques 
améliorations concernant le fonctionnement de l’hébergement d’urgence, 
tel que l’aménagement des horaires d’ouverture, ont eu lieu, force est 
de constater que, dans l’ensemble, les résultats attendus ne sont pas au 
rendez-vous. Pour les sans-logis et les travailleurs sociaux, l’heure 
est au bilan, et le constat est amer. (page 4)

    - Photo de presse : la chambre noire de la précarité

    L’AFP a rendu publique le mois dernier sa prise de participation 
dans Scooplive et Citizenside. Comme d’autres nouveaux sites du Web « 
participatif », ils permettent à n’importe quel pékin de vendre ses 
photos et vidéos amateur aux organes de presse friands de scoops. (page 4)

    - Agriculture : la solution coopérative

    Depuis 2004, nous nous sommes lancés dans la création d’une 
coopérative, avec pour objectif de mettre en place un circuit de vente 
directe. Il s’agit pour nous de rendre accessibles au plus grand nombre 
des produits de qualité et d’assurer aux producteurs des revenus 
décents. (page 5)

    - Les Vignoles et le quartier de La Réunion (3/3) page 5

    - France Télécom exploite et méprise

    Par voie d’un tract distribué en septembre 2005, la CNT avertissait 
tous les personnels de France Télécom que la durée légale du travail 
pour 2004 avait été dépassée d’environ trois jours et les encourageait 
individuellement à formuler des requêtes auprès de leurs directions 
respectives. (page 6)

    - Rappel pour les heures de délégation

    Entre la décodification du droit du travail et les accords sur la 
flexisécurité, le monde merveilleux du droit du travail est en pleine 
effervescence ces derniers temps. (page 6)

    - Une brève histoire de la Sécu (3/3)

    Ceci est le troisième et dernier article de la trilogie consacrée à 
la Sécurité sociale. Tout au long de ces modestes contributions, il a 
été essentiellement question d’apprendre à connaître la structure du 
système de protection sociale, pour mieux cerner les enjeux des réformes 
que l’on nous impose. (page 7)

    - Berneri et l’anarchosyndicalisme (1937-2007)

    Camillo Berneri et son camarade Francesco Barbieri, deux anarchistes 
italiens volontaires, antifascistes et révolutionnaires, ont été 
assassinés par les communistes en mai 1937 à Barcelone. Barbieri était 
spécialiste des explosifs et responsable du matériel militaire pour la 
colonne des volontaires italiens sur le front d’Aragon. Berneri , 
ex-professeur de philosophie, y dirigeait la propagande écrite et radio 
en langue italienne. On les associe à chaque évocation de mai 1937.

    - Nouvelle colonisation ?

    Les négociations sur l’accord de partenariat économique (APE) entre 
la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest et l’UE sont 
en cours. Les syndicats africains sont préoccupés. Les risques de voir 
se concrétiser un énième accord permettant l’importation de produits qui 
détruiraient l’économie locale sont importants. Page 8

    International (page 9)

    - Chili : Maricheweu : dix fois nous vaincrons

    - Nouvelle-Calédonie : Kanaky rebelle

    - Europe : Redblack connexion à Varsovie

    Le premier week-end de novembre, s’est tenue, à l’initiative de la 
CK-LA polonaise, à Varsovie, une réunion de travail de la Coordination 
Redblack (réseau anarcho-syndicaliste européen). Étaient présents à 
cette réunion des militants des IWW (Grande-Bretagne), de Workers 
Initiative (Pologne), de la CGT (Espagne), de l’ESE (Grèce) et de la CNT.

    - Chantons sous l’orage social

    La compagnie Jolie Môme égaie les manifs avec ses énormes drapeaux 
rouges et son tonus. Elle réchauffe le cœur de ceux qui luttent lors de 
nombreuses occupations. Vous l’avez connue dans la rue, venez découvrir 
son nouveau spectacle à la Belle Étoile, à Saint-Denis. Rencontre avec 
Michel, de la troupe. Page 10

    - Sauvons Marina Petrella !

    Marina Petrella, du fond de sa prison de Fresnes, et Hamed, son 
compagnon, ont entrepris pendant quinze jours une grève de la faim. Par 
ce geste, ils ont lancé un cri, adressé aux autorités françaises, contre 
l’injustice qui leur est faite : la brutale remise en cause de l’asile 
dont Marina a bénéficié pendant quinze ans en France. Ce cri n’a pas été 
entendu par la chambre d’instruction de la cour d’appel de Versailles, 
qui, le 14 décembre dernier, a pris la décision de valider cette 
extradition. (page 11)

    - Chronique d’une trahison annoncée

    Le 29 novembre et les 4 et 7 décembre 2007 a eu lieu la grande 
mascarade appelée table ronde retraites, initiée par la direction de la 
SNCF, des représentants du gouvernement et des syndicats de cheminots 
(CGT, UNSA, CFTC, CGC-CFE, FGAAC) qui ont cassé la grève de novembre. 
(pages 11)

    - Etudiants perpignanais aux mains de la justice

    Le 21 décembre, après quarante-huit heures de garde à vue et une 
perquisition de leur domicile, Yann et Pierre, étudiants et membres du 
comité de grève de l’Université de Perpignan contre la LRU, sont mis en 
examen sous contrôle judiciaire : interdiction de sortir du département, 
de se rendre à l’université et de prendre contact entre eux et avec 
l’ensemble du personnel de l’université. (page 11)

    - De la realidad à Dheisheh

    Novembre 2007. Plus de 120 habitants du camp de réfugiés 
palestiniens de Dheisheh, près de Bethléem, sont réunis dans la salle de 
projection du centre Phenix, la maison des associations du camp, pour 
assister à la projection de trois films sur la lutte zapatiste. Ceux-ci 
ont été tournés par des membres des communautés zapatistes en résistance 
et parlent de la lutte pour la terre, du soulèvement du 1er janvier 1994 
et de ce qu’il a changé, des travaux collectif, du droit des femmes.

------------------------------------------------------------------------

Pour recevoir 3 numéros gratuits :
http://www.cnt-f.org/spip.php?article483

Pour s’abonner :
http://www.cnt-f.org/spip.php?article1




Plus d'informations sur la liste de diffusion Liste-cnt