[CNT] Appel à la grève à la PJJ le 15 janvier 2008

fede.sante-social at cnt-f.org fede.sante-social at cnt-f.org
Mar 13 Jan 21:50:09 CET 2009


Fédération CNT santé social et  collectivités territoriales
33 rue des Vignoles 75020 Paris
mail : fede.sante-social at cnt-f.org, tél : 06 28 33 42 43


Appel à la grève à partir du 15 janvier 2009

La fédération CNT santé social et collectivités territoriales appelle les
personnels de la protection judiciaire de la jeunesse à se joindre au
mouvement de grève reconductible du lundi 15 janvier 2009.  La parution du
rapport de la  commission Varinard n'a fait que mettre au grand jour les
orientations actuelles de la protection judiciaire de la jeunesse. La
seule préoccupation de cette administration est de répondre à la demande
de durcissement de la politique pénale menée envers la jeunesse.  Avant le
rapport Varinard, nous avons vu la disparition des protections jeunes
majeurs, la chute des prises en charge au civil (avec pour objectif leur
disparition), et la priorité donnée au tout pénal avec notamment les
centres fermés dits « éducatifs » et les établissements pénitentiaires
pour mineurs.
Les 70 préconisations du rapport ne sont donc que la recette à appliquer
pour continuer ce que la protection judiciaire de la jeunesse a déjà
engagé : mettre fin à l'éducation et promouvoir la punition et la
répression.
Malheureusement, le rapport de la commission Varinard ne poursuit pas
qu'un seul but. Ses préconisations, si elles se transforment en loi, vont
être d'une grande aide  à l'application de la révision générale des
politiques publiques (RGPP).
En effet, nous voyons déjà que l'orientation vers « le tout pénal » a des
conséquences immédiates sur les suppressions de postes et fermetures de
structures. Ce sont bien évidemment les services de milieu ouvert, les
services d'insertion et les petites structures d'hébergement qui sont les
premiers touchés, structures dont les missions visent à maintenir les
jeunes en lien avec la société contrairement au CEF et aux EPM.

Nous devons donc nous mobiliser,

-pour que notre travail auprès des jeunes en difficulté ne se résume pas à
du contrôle et de la probation.

-pour exiger la fermeture de tous les lieux privatifs de liberté
contraires à une éducation émancipatrice.

-pour le renforcement du travail en milieu ouvert, travail en hébergement
(ouvert sur la société) et un travail d'insertion partant de l'adhésion
des jeunes afin de construire avec eux de vrais projets personnalisés.

-contre les nouvelles procédures « d'entretien professionnel ». Ces 
évaluations qui vont introduire le salaire au mérite ne sont là que pour
renforcer le rapport de soumission envers la hiérarchie, dont le seul
objectif est de nous faire appliquer les orientations répressives avec le
chantage au salaire pour celles et ceux qui décideront de contester.

C'est en étant en grève reconductible à partir du 15 janvier 2009  et en
nous réunissant en assemblées générales souveraines que  nous pourrons
établir un réel rapport de force, décider d'actions efficaces et élargir
le mouvement au delà de la PJJ.
C'est un projet de société que nous avons à combattre, nous ne pouvons pas
rester seul-e-s.
N'enfermons pas la jeunesse, aidons la à s'émanciper.
										Paris le 10 janvier 2009

http://www.cnt-f.org/sante-social.rp/grevepjj-15janv.html



Plus d'informations sur la liste de diffusion Liste-cnt