[CNT] communiqué : Quand l’APHP euthanasie les soins palliat ifs

fede.sante-social at cnt-f.org fede.sante-social at cnt-f.org
Lun 18 Mai 14:51:19 CEST 2009


COMMUNIQUE


FEDERATION CNT DES TRAVAILLEURS DE LA SANTE, DU SOCIAL ET DES
COLLECTIVITES TERRITORIALES

FEDERATION DES SYNDICATS SUD SANTE-SOCIAL



Quand l’APHP euthanasie les soins palliatifs …

L’hôpital gériatrique René Muret-Bigottini (Assistance Publique-Hôpitaux
de Paris) situé sur la commune de Sevran (93) a été créé en 1967 et offre
trois types de prises en charge aux personnes âgées :
-	Soins de Suite et réadaptation (SSR)
-	Soins Longue durée (SLD)
-	Médecine gériatrique (Médecine Interne et Soins Palliatifs-USP)

D’une capacité de 537 lits, l’hôpital René Muret joui depuis sa création
d’une réputation de « mouroir » du 93, réputation moins justifiée de nos
jours grâce aux efforts divers de ces dernières années et à l’engagement
des personnels.

Cependant, n’échappant pas aux choix politiques des gouvernements
successifs concernant le financement  des structures publiques de santé,
les patients et le personnel hospitalier souffrent d’une gestion à la
petite semaine ou l’on demande toujours plus (activité, qualité,…) avec
toujours moins (effectifs, budgets, moyens,…)

Depuis sa création en septembre 2005, l’Unité de Soins Palliatifs n’a
jamais bénéficié de moyens humains et matériels pour assurer une prise en
charge des patients en fin de vie digne de ce nom. Malgré plusieurs
ajustements à la marge (découpage de l’unité en 11 lits USP et 9 lits dits
SSR-Palliatif, projet de travaux sans garanties de réalisation,…) et
plusieurs signalements aux autorités médicales et administratives
(notamment lors de la grève de mai/juin 2008), aucune réponse valable n’a
été apportée aux équipes soignantes de l’USP.
Les premières victimes de cette situation furent une fois de plus les
patients en fin de vie accueillis dans l’unité de soins, ayant le loisir
d’assister au(x) décès de leurs voisins de chambre en attendant leur tour,
de ne pas bénéficier de conditions optimales pour leurs derniers instants
par manque de moyens humains et matériel, etc…et ce au mépris de la
Circulaire ministérielle N° DHOS/02/2008/99 du 25 mars 2008 relative à
l’organisation des soins palliatifs.
Prenant leurs responsabilités et leurs décisions de manière démocratique,
les personnels ont élaboré un projet de service abordant les conditions
d’hospitalisation, conditions de travail, équipements, formation, etc…
Les personnels soignants de l’USP, avec le soutien des sections  locales
SUD-CNT, décident ce lundi 11 mai de réorganiser l’Unité et d’abolir les
chambres collectives en réduisant la capacité de l’unité de 5 lits
(entreposés au sous-sol, dans le respect de la légalité) et de présenter
leur projet de service pour les patients.
Après 2 réunions avec la Direction locale dès le lendemain 9h, les
personnels décident de maintenir les lits au sous-sol .
Dès lors, tous les moyens coercitifs possibles ont été utilisés par la
Direction de l’établissement à tout ses niveaux (Directrice, Chef de
service, Cadres,…) afin de briser la solidarité et la cohésion de l’équipe
soignante en résistance: constat d’huissier avec dépôt de plainte contre
les personnels, intimidations et pressions individuelles, intervention et
pression de la Direction afin d’empêcher les collègues d’assister aux
Assemblées Générales du 14 mai, menaces de fermeture de l’Unité de Soins
Palliatifs, commando de la Direction avec huissier de justice afin de
réinstaller les lits de force dans l’unité, etc…

Les fédérations syndicales santé-social SUD et CNT apportent tout leur
soutien aux personnels de l’hôpital René Muret entrés en résistance contre
une Direction sourde aux intérêts des patients en fin de vie et méprisant
les professionnels responsables qui ont réorganisé l’Unité de Soins
Palliatifs.
Les fédérations syndicales santé-social SUD et CNT dénoncent le traitement
infligé aux patients en fin de vie et à leurs familles par l’APHP :
chambres collectives, manque de personnel, manque de moyens, pas de salle
pour les familles,…
Les fédérations syndicales santé-social SUD et CNT rappellent les
engagements de Mr Sarkozy en faveur des Soins Palliatifs et s’étonnent
d’un tel écart entre les annonces présidentielles médiatisées et la
réalité de terrain pour les patients et les hospitaliers.
Au moment ou le projet de loi Bachelot/HPST réunit contre lui l’ensemble
de la communauté hospitalière, les évènements de la semaine dernière à
l’hôpital René Muret mettent en lumière les conséquences désastreuses des
contre-réformes de ces dernières années affectant la qualité des services
publics.


Paris, le 18 Mai 2009


Contact presse :

Section locale CNT-APHP-René Muret :
06 78 14 52 82
Mail : fede.sante-social at cnt-f.org

Section locale SUD Santé:
01 41 52 57 27
Mail : sud.sante at rmb.aphp.fr


Retrouvez le communiqué sur

http://www.cnt-f.org/sante-social.rp/com-aphp-soinspalliatifs.html










Plus d'informations sur la liste de diffusion Liste-cnt