[CNT] Diverses informations

Postmaster CNT postmaster at cnt-f.org
Mar 8 Fév 12:54:45 CET 2011


Sommaire
1) [FTTE] Communiqué des collectifs FCO contre l’obligation de vacciner
2) Servier : quand les vautours pharmaceutiques décident de la politique
de santé
3) Exonérations supprimées... les salariés trinquent encore
4) [Éducation] Grève du 10 février
5) [éditions CNT-RP] 1910 - NAISSANCE DE LA CNT
6) [Nîmes] Liberté pour Abdel !
7) Un local pour la CNT Moselle
8) La Sociale! n°13 est disponible
9) [Terre/environnement] Nouveau site de la FTTE-CNT


1) [FTTE] Communiqué des collectifs FCO contre l’obligation de vacciner 
Fièvre Catarrhale Ovine : Un Guide pratique contre la fièvre... de la
vaccination

Vous avez subi le guide pratique du ministère sur la vaccination FCO ?
Vous aimerez le Guide pratique contre la fièvre de la vaccination de la
Coordination Nationale des Collectifs FCO

www.collectif.org

Après 2 années de vaccination obligatoire inutile, et dans l’incapacité
de financer une nouvelle campagne, le Ministère de l’Agriculture a
décidé de rendre la vaccination facultative en 2011. 
Néanmoins, afin d’assurer le maintien d’une rente confortable aux
laboratoires et paraît-il, de maîtriser la maladie, le Ministère a
souhaité lancer une campagne de promotion de la vaccination auprès des
éleveurs, aidé en cela par les syndicats de vétérinaires et la FNGDS.
Cette campagne s’appuie sur un « Guide Pratique » rendu public à
l’automne 20101. Outil de propagande plus qu’outil d’information,
celui-ci ne pouvait rester sans réponse.

Afin de rétablir un certain nombre de réalités scientifiques, la
Coordination nationale des Collectifs FCO a donc décidé de « corriger »
le texte du Ministère.
Une nouvelle fois, la Coordination et les organisations partenaires
dénoncent la gestion aberrante de cette épizootie par l’administration
et demandent aux pouvoirs publics de s’engager sur cinq points
essentiels :
• Le déclassement de la FCO de la liste des maladies réputées
contagieuses (MRC) en France ; 
• L’abandon des poursuites engagées contre les éleveurs qui ont refusé
la vaccination lors des campagnes passées (A ce jour, tous les éleveurs
convoqués devant la justice ont gagné leurs procès.) ; 
• La mise en place de programmes de recherche sur les mécanismes de
l’immunité naturelle et les protocoles « alternatifs » préventifs et
curatifs ; 
• L’arrêt de la désinsectisation qui empoisonne l’environnement et les
abeilles ; 
• L’indemnisation par l’Etat des dégâts sur les troupeaux occasionnés
par la vaccination obligatoire.

Guide FCO contre la _fièvre de la vaccination 01 2011 :
http://www.cnt-f.org/IMG/pdf/Guide_FCO_contre_la__fievre_de_la_vaccination_01_2011.pdf

Contacts :

Collectifs Pour le Sud : 
Antoine de RUFFRAY : 06 62 15 02 56 
Pour le Centre : 
Georges O’SULLIVAN : 05 55 76 30 52 
Pour l’Ouest : 
Thierry MACHARD : 06 32 40 87 44 
Patrick HAMELIN : 06 20 72 01 22 
Pour l’Est : 
Rémi PICOT : 03 88 72 54 21

Avec le soutien de :

Confédération Paysanne 
Michel DAVID 06 30 87 21 13 
FNAB 
Dominique MARION 06 76 87 14 00 
SABD 
Stéphane COZON 04 75 25 08 68 
CNT-FTTE 
Stéphane MONTIGNY 06 22 30 89 32 
Nature et Progrès 
Pascal THIBAULOT 03 29 57 81 86 
2) Servier : quand les vautours pharmaceutiques décident de la politique
de santé

Depuis plusieurs semaines, apparaissent au grand jour, à travers
l’affaire du Mediator les conflits d’intérêts qui président
malheureusement une bonne partie de la politique de santé de la France.

C’est ainsi que l’on découvre pêle-mêle qu’un médicament soupçonné de
dangerosité depuis 1999 a pu encore être commercialisé pendant 11 ans,
qu’une partie des conseillers de l’Afssaps qui délivre les autorisations
de mise sur le marché travaillent en même temps pour les grands
laboratoires, que ces mêmes laboratoires se livrent aux pires méthodes
de merchandising ou de lobbying auprès des médecins afin de favoriser
les prescriptions de leurs molécules ou que le cynisme du fondateur de
Servier lui permet même d’ironiser sur le nombre de victimes faites par
son médicament.

Mais cette offrande au marché du secteur de la santé a aussi de
nombreuses autres conséquences comme par exemple la médicalisation de
tous les petits troubles que la population peut rencontrer ou la lutte
des grands laboratoires contre les médicaments génériques. Autant de
moyens pour ces vautours pharmaceutiques d’organiser le siphonage des
caisses de la Sécurité Sociale.

Toutes ces révélations ne sont pas surprenantes quand on se rappelle, il
y a seulement un an, à quel point la campagne de vaccination contre le
virus H1N1 avait déjà été entachée de prises d’intérêts de la part des
gros labos.

Face à cette situation, la CNT appelle à la sortie du capitalisme du
système de santé et à sa gestion par les travailleurs eux-mêmes. La
politique pharmaceutique doit être organisée seulement dans l’intérêt de
la population. Il est aberrant que les profits puissent prendre le pas
sur la santé de tous et les décès dus à ces médicaments nuisibles sont à
ajouter à la longue liste des victimes du capitalisme.

C’est nous qui finançons la Sécu par nos cotisations sociales, c’est à
nous de décider de son fonctionnement !

CNT - secrétariat média & Fédération des travaileurs-euses de la Santé
et du Social

3) Exonérations supprimées...les salariés trinquent encore

Depuis le premier janvier 2011, des exonérations de cotisations sociales
ont été rétablies dans le secteur des SAP.

Depuis 2005, il existait deux exonérations en fonction du public auprès
duquel intervenait les salariés, l’exonération services à la personne et
l’exonération aide à domicile. 
La première est supprimée, et remplacée pour les seules entreprises et
associations par l’exonération dite Fillon.... 
Or 70% de l’emploi dans le secteur est de l’emploi direct, souvent via
le CESU, entre le bénéficiaire et l’intervenant. Ces employeurs là sont
les seuls à se retrouver devant un choix qui sera payés par les
salariés.

Désormais soit les employeurs particuliers cotisent normalement et ils
voient leurs cotisations augmenter fortement bien plus que les
entreprises du secteur ! Soit ils cotisent selon une exception qui
existe dans le secteur, « la base forfaitaire », pour beaucoup moins,
mais avec des droits (chômage, retraite, maladie...) pour les salariés
fortement amputés.

La CNT constate que sur 31 milliards d’exonération de charges
patronales, ce sont celles des employeurs particuliers (souvent eux
mêmes salariés ou anciens salariés) qui sont remises en cause au
détriment encore et toujours des salariés.

La CNT Santé Social dénonce la précarisation des salariés du particulier
et exige la suppression de toutes les exonérations de cotisations
sociales pour le patronat. 
La CNT santé social, demande la fin de la « base forfaitaire » dans
l’emploi direct et une réflexion sur l’aide aux ménages et personnes
dépendantes dans le recours aux services à la personne.

4) [Éducation] Grève du 10 février

Communiqué de la Fédération des Travailleurs-euses de l’Education

La CNT FTE appelle tous les personnels de l’éducation à construire un
mouvement de grève dur, combatif pour empêcher le gouvernement de casser
nos conditions de travail et l’avenir de nos élèves.

Dans nos établissements, au quotidien, nous pouvons dresser le constat
d’une dégradation sans précédent du service public d’éducation, qui va
se poursuivre avec les options prises par le gouvernement.

Des réductions drastiques de postes (enseignants, personnels ATOS, vie
scolaire) 
16.000 postes seront supprimés à l’Éducation nationale dans le cadre du
budget de rigueur 2011, notamment : 8.967 postes d’enseignants dans les
écoles primaires publiques, 4.800 postes d’enseignants de collèges et
lycées publics, 600 postes au sein des personnels administratifs de
l’Éducation nationale. 
Il faut y ajouter les milliers de personnels précaires (en particulier
les CAE) remerciés à la fin de leurs contrats, un gigantesque plan
social passé sous silence, sans compter sur la prime que les recteurs
d’académie pourront encaisser à partir de la rentrée 2011, pour les
inciter à supprimer des postes !

Dans le cadre de la loi sur la mobilité dans la fonction publique, un
décret sur la réorientation professionnelle des fonctionnaires d’état a
été publié au J.O. du 16 Novembre 2010. Avec ce décret, le licenciement
est désormais possible.

Ajoutons à cela la scolarisation des élèves en situation de handicap qui
est gravement remise en cause, l’éducation prioritaire en passe de
devenir définitivement une éducation sécuritaire par la mise en place
des dispositifs CLAIR, les enseignants qui débutent leur carrière à
temps plein sans aucune formation, projet de transformation des écoles
en EPEP avec un "superdirecteur" et un conseil d’administration, le
flicage et la chasse aux élèves sans papiers, aux élèves étrangers et
aux militants, les primes aux recteurs et proviseurs qui participent à
cette nouvelle gestion...

Ils organisent la casse, organisons la lutte !

Les organisations syndicales dites représentatives ne semblent pas
aujourd’hui en mesure de proposer une stratégie gagnante. Nous ne
pouvons pas nous contenter d’une seule grève de 24h pour contrer la
politique désastreuse du gouvernement. 
C’est nous qui travaillons alors c’est nous qui décidons, la CNT FTE
appelle à se saisir de la journée de grève du 10 février pour réaffirmer
la nécessité de s’organiser en AG d’établissements, de secteurs, de
villes... pour déterminer collectivement une réponse à la hauteur des
attaques que nous subissons.

ORGANISONS-NOUS DÈS MAINTENANT ET PRÉPARONS UNE GRÈVE DURE ET
COMBATIVE !

CNT - FTE

18 avenue de la Gloire - 31000 Toulouse 
Téléphone : 06 26 50 01 36 
fede-educ at cnt-f.org 
http://cnt-f.org/fte/


5) [éditions CNT-RP] 1910 - NAISSANCE DE LA CNT
Congrès de constitution, Barcelone, Palais des Beaux-Arts, 30octobre –
1er novembre 1910

Il y a cent ans, l’immense majorité des délégués ouvriers présents au
2nd congrès (30 octobre-1er novembre 1910) de la confédération catalane
Solidaridad Obrera décidaient, dès la deuxième session de leur
assemblée, de transformer l’organisation régionale catalane en une
confédération nationale, regroupant toutes les sociétés ouvrières
espagnoles restées à l’écart de l’Union générale des travailleurs,
d’obédience socialiste. Constituée en juin 1907 dans le but de
rassembler tous les travailleurs de Barcelone sur des bases purement
économiques, Solidaridad Obrera avait indiqué le chemin à suivre pour
permettre au mouvement ouvrier barcelonais de sortir peu à peu du
marasme causé par le fort chômage existant dans la ville et l’échec de
la grève générale de 1902. En septembre 1908, au cours du 1 er congrès
de l’organisation ouvrière, celle-ci s’était transformée en une
confédération régionale, au sein de laquelle coexistaient encore
républicains fédéraux, socialistes et anarchistes. Prévu pour l’été
1909, le congrès suivant devait envisager la transformation de SO en une
confédération nationale mais les événements de la fin juillet 1909 – la
« Semaine tragique », le nom donné aux sept jours pendant lesquels la
capitale catalane, la légendaire « Rose de feu », s’embrasa une fois de
plus – en décideraient autrement.

Reporté à la fin du mois d’octobre de l’année 1910, le congrès organisé
au Palacio de Bellas Artes allait entériner la naissance d’une nouvelle
confédération ouvrière, fondée sur le principe de l’action directe, et
très proche dans son inspiration de la CGT française de l’époque, encore
dominée alors par le courant syndicaliste révolutionnaire. Le présent
volume est la traduction du compte rendu paru le 4 novembre 1910 dans
les colonnes de « Solidaridad Obrera », l’organe hebdomadaire de la
confédération SO depuis 1907.

À défaut des actes de ce congrès, ce compte rendu – inédit à ce jour en
langue française – est le seul document que nous ayons sur la naissance
de la Confederación Nacional del Trabajo, le syndicat qui sera appelé à
marquer de sa forte empreinte l’histoire sociale espagnole des décennies
suivantes.

Les Éditions CNT-RP se devaient de le publier, à l’occasion du
centenaire de la fondation d’une organisation qui reste aujourd’hui
encore, par le courage et l’intransigeance de ses militants, un exemple
à suivre pour les travailleurs du monde entier.

1910 - NAISSANCE DE LA CNT, Congrès de constitution, Barcelone, Palais
des Beaux-Arts, 30octobre – 1er novembre 1910, éditions CNT-RP Prix 15
euros frais de port 2,30 euros

À commander à CNT Service Librairie, 33, rue des Vignoles 75020 Paris
Chèques à l’ordre de CNT-SL

http://www.editions-cnt.org/

6) [Nîmes] Liberté pour Abdel ! 


La CNT 30 est partie prenante de la mobilisation sur Nîmes en soutien à
Abdel, porte parole du Forum gardois des Migrants, qui a été arrêté
mercredi 19 janvier en centre ville par la PAF. Suite à sa garde à vue,
il a été transféré au centre de rétention, le CRA de Nîmes.

Il est un des militants les plus en vue du Forum gardois des Migrants .
Il avait fait le choix en tant que sans papier de sortir de la
clandestinité et de s’assumer publiquement. Il a fait l’objet de
nombreux articles dans les journaux locaux.

Actions et Comité de soutien

Jeudi soir, nous étions une cinquantaine devant le centre de rétention
dès 18h pour le soutenir.

Dès vendredi, au local de la CNT 30, nous avons convoqué une réunion
unitaire afin de constituer un Comité de soutien à Abdel. Pour l’heure,
ce Comité est composé de la CNT mais aussi du Forum gardois des
Migrants, NPA, Solidaires, l’APTI, No Pasaran, FA.

Samedi 22 janvier à 10h, Abdel était convoqué au tribunal. Sur décision
du Juge des Libertés et Détentions, il a été prolongé au CRA. Dans les
jours prochains, Abdel sera amené de consulat en consulat afin de
déterminer son pays d’origine et justifier ainsi son expulsion.

Cette semaine seront prises différentes initiatives (rassemblements
devant le CRA et la Préfecture, collages d’affiches, diffs de tracts en
centre ville et dans les quartiers populaires).

Appel à la solidarité active !
La CNT 30 appelle à participer à la campagne de solidarité en envoyant
des mails de protestation à la préfecture du Gard.

Le modèle de mail peut être :

"Je demande la libération immédiate et sans condition d’Abdel AZIZI
détenu au CRA de Nîmes.
Solidarité avec les sans papiers !
Liberté pour Abdel !
(Signature : exemple : Paul CNT 45)"

Le mail est le suivant : contact at gard.pref.gouv.fr


7) Un local pour la CNT Moselle

Appel à souscription !!!

La CNT Moselle connaît depuis quelques temps un développement que l’on
peut qualifier, si ce n’est de conséquent, du moins d’important.

Mise en place de formations militantes, participation aux différents
mouvements sociaux, création et pérennisation du Festival Pour un Autre
Futur, développement de sections syndicales d’entreprises... assurément,
la CNT Moselle a réussi à implanter durablement l’anarcho-syndicalisme
et le syndicalisme révolutionnaire dans un département où ces courants
n’avaient jamais réussi à s’y installer solidement.

Afin de continuer et d’amplifier la dynamique insufflée par les équipes
de la CNT Moselle, il devient urgent pour elle de se doter de locaux. Se
doter de locaux oui, mais autour d’un projet de développement syndical
qui touchera ses sympathisants de plus en plus nombreux.

Permanences syndicales et juridiques, lieu de réunion pour les syndicats
CNT, point d’appuis à l’auto organisation des luttes sociales, lieu de
rencontre et d’échange autour des contres cultures populaires et
ouvrières (débats, théâtre, concert, cinéma, …), librairie et
bibliothèque populaire, buvette syndicale, et tout un tas d’autres idées
pourraient ainsi voir le jour au sein d’un des quartiers populaires les
plus vivants de la ville. L’idée étant d’en faire un lieu ouvert à
toutes et tous, au jeunes et moins jeunes, aux femmes, aux immigrés, aux
précaires.... bref aux Classes Populaires.

Un tel projet doit évidemment éviter deux écueils importants, au delà de
sa propre définition : trouver un local répondant aux différents
critères souhaités, ce qui est chose faîte avoir les moyens humains de
le faire vivre ce qui est déjà acquis au vu de l’investissement des
militants et militantes de la CNT Moselle sans local

Ce lieu de vie engagé de part son côté autogestionnaire et militant,
nécessite le refus des subventions qu’elles soient étatiques ou
patronales. Bien qu’ayant réuni les différents éléments (moyens humains
et matériels, projet syndical...) qui permettent la viabilité de ce
dernier au niveau financier, nous avons besoin d’un budget de départ
certes conséquent mais surtout suffisant pour le lancement et la
pérennisation du projet.

Ce pourquoi nous faisons appel à toutes les bonnes volontés pour voir se
matérialiser cette initiative. En nous envoyant des chèques de soutien,
en organisant des repas, des concerts, en diffusant cet appel à
souscription à vos proches, dans vos syndicats, à vos collègues, dans
vos journaux militants, sur vos sites internet, etc... vous nous
permettrez ainsi de mener à bien cette initiative !

Nous portons un monde nouveau dans nos cœurs... à nous de le
construire !!!

Chèques à l’ordre de CNT ETPICS 57 Nord Sud (avec la mention
souscription local Metz au dos)à envoyer à :

CNT , 
Bureau Confédéral, 
44 rue Burdeau 
69001 Lyon

Pour nous contacter : etpics57nordsud at cnt-f.org

8) La Sociale! n°13 est disponible

Le nouveau numero de La Sociale!, le bulletin de la Fédération CNT des
travailleurs de la santé et du social est disponible.
Pour visualiser la "une" et découvrir le sommaire:
http://www.cnt-f.org/sante-social.rp/la-social-n13-couverture.pdf
Pour s'abonner ou recevoir gratuitement un exemplaire:
http://www.cnt-f.org/sante-social.rp/abonnementlasociale.html 


9) [Terre/environnement] Nouveau site de la FTTE-CNT


La fédération des travailleurs-euses de la terre et de l’environnement
(FTTE) se dote d’un nouveau site Internet : http://www.cnt-f.org/ftte
Vous y trouverez différents textes de la FTTE édités depuis sa
création : tous les n° du journal fédéral Le Vent Se Lève, la plateforme
revendicative, des brochures syndicales téléchargeables et le matériel
de propagande.

Secrétariat Fédéral CNT-FTTE 
36 rue Sanche de Pomier 
33000 Bordeaux 
tel/fax : 05 57 89 21 72 
mail : ftte at cnt-f.org

-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été enlevée...
URL: /pipermail/liste-cnt/attachments/20110208/2076d321/attachment.htm 
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe non texte a été nettoyée...
Nom: non disponible
Type: application/pgp-signature
Taille: 836 octets
Desc: Ceci est une partie de message
 =?ISO-8859-1?Q?num=E9riquement?= =?ISO-8859-1?Q?_sign=E9e?=
Url: /pipermail/liste-cnt/attachments/20110208/2076d321/attachment.pgp 


Plus d'informations sur la liste de diffusion Liste-cnt