[CNT] Diverses communications

Postmaster CNT postmaster at cnt-f.org
Mar 11 Jan 14:14:16 CET 2011


Sommaire
1) Soutien aux luttes du Maghreb janvier 2011
2) Projection-débat autour du travail social à Marseille
3) Travaillons tous, moins et autrement !
4) Rassemblement contre la répression anti-syndicale à Chambéry
5) Nouvelle année de luttes à Nantes

1) Soutien aux luttes du Maghreb, janvier 2011

La CNT apporte sa solidarité aux mouvements sociaux qui se déroulent
actuellement en Tunisie comme en Algérie et dénonce fermement leur
répression de plus en plus brutale. 
Ci-dessous, les réactions du secrétariat international de la CNT, les
RDVs pour diverses mobilisations de solidarité et du matériel.



    Algérie




"Qui sème la misère, récolte la colère !"

Communiqué du Secrétariat International de la CNT du 09 janvier 2011.

Les émeutes qui se multiplient ces derniers jours en Algérie sont les
conséquences des politiques mises en place par les gouvernements
algériens successifs, de la corruption et du népotisme qui caractérisent
ces deniers, de la misère et de l’oppression dans lesquels ces
dirigeants ont maintenus la population algérienne, du mal être dans
laquelle elle vit.

La CNT dénonce une fois de plus ces politiques autoritaires qui ne
servent que quelques uns au détriment du reste de la population de ce
pays. La CNT affirme son soutien aux luttes en cours et son opposition à
la répression qui s’abat sur les manifestants. La CNT demande la
libération des personnes détenues et l’arrêt des poursuites contre les
émeutiers ainsi que la levée de l’état d’urgence.

Solidarité entre les peuples ! 



    Tunisie 




Solidarité avec les luttes du peuple tunisien

* Nous affirmons notre solidarité sans faille avec le formidable
mouvement de contestation que connait la Tunisie ainsi qu’avec les mots
d’ordre de la révolte initiée à Sidi Bouzid ;
* Nous dénonçons l’attitude du pouvoir qui répond aux Tunisiennes et aux
Tunisiens par les balles, les arrestations, l’intimidation et la
répression.
* Nous appelons à la libération immédiate et à l’arrêt des poursuites à
l’encontre de tous les emprisonnés de ce mouvement comme de ceux qui
l’ont précédé, notamment celui des révoltés du bassin minier de Gafsa,
ainsi que les étudiants emprisonnés en raison de leur activité
syndicale.
* Nous réclamons que les responsables de la répression, des violences à
l’encontre de la population qui ont causé la mort et des blessures
graves parmi les manifestants soient traduits en justice.
* Nous appelons à une mobilisation nationale et internationale d’ampleur
en soutien à la révolte du peuple tunisien initiée par les habitants de
Sidi Bouzid.
* Nous faisons nôtres les mots d’ordre scandés dans les manifestations à
travers toute la Tunisie : Pour le droit au travail et le droit de
gagner sa vie dignement ; Pour une juste répartition des richesses ;
contre la corruption et le népotisme.
* Nous maintiendrons une mobilisation vigilante pour soutenir toutes les
victimes de la répression, pour faire échec à l’entreprise de
criminalisation de la contestation, pour répondre aux agressions qui
visent les syndicalistes, les avocats, les média indépendants du
pouvoir, les associations et partis solidaires de la révolte tunisienne.

Solidarité totale avec les luttes du peuple tunisien.

Premiers signataires : AC ! - ACHR - ACORT - AFASPA - AMF - ASDHOM -ATF-
ATF Paris - ATMF - ATTAC - CAPJPO-EuroPalestine - CEDETIM - CISA - CNT -
Comité National de Soutien au Mouvement du Bassin minier - Courant
Nationaliste Progressiste - CORELSO- CPR – CRLDHT - DAL - EtoileNord
Africaine - Europe Écologie Les Verts - La pelle et la pioche - FASE
(Fédération pour une alternative Sociale et Écologique) - FDLT (Forum
démocratique pour la liberté et le Travail) - FTCR - Les Alternatifs -
Le MOUVEMENT POUR UNE ALTERNATIVE SOCIALE ÉCOLOGIQUE ET DÉMOCRATIQUE -
LUTTE OUVRIÈRE -Manifeste des Libertés - Mouvement Nahdha - Mouvement
Tajdid France - MRAP - NO-VOX - NPA - PCF - PCOF - PCOT - PDP - PG–
Réseau Stop la Précarité - SOLIDAIRES - Solidarité Tunisienne – SORTIR
DU COLONIALISME - UTIT - Voie Démocratique Maroc - Voix Libre... 



    Mobilisations


Ci-dessous, quelques RDVs dans les prochains jours : 

Marseille

Mercredi 12 janvier 18 heures, aux mobiles en haut de la Canebiere.



Metz

Mercredi 12 janvier à 18H devant le consulat algérien.



Paris

* Rassemblement de soutien à la Tunisie mardi 11 janvier, 18 heures, à
l'ambassade de Tunisie (Métro Saint François Xavier).
* Jeudi 13 janvier 2011 à 18H30 meeting à la bourse du travail rue du
Château d'eau (métro République).



    Affiches


Tunisie : http://www.cnt-f.org/IMG/pdf/affiche_tunisie.pdf
Maghreb : http://www.cnt-f.org/IMG/pdf/maghreb.pdf


2) Projection-débat autour du travail social à Marseille

Samedi 22 janvier au local 1000 Babords (61 rue Consolat - 13001) - 20H
Projection suivie d’un débat en présence de la réalisatrice et d’un
représentant de la fédération syndicale CNT Santé-Social.


        Projection 

Petites et grandes soustractions 
Un film de Christine THEPENIER

Une plongée dans le quotidien des travailleurs-euses du social et de
leurs usager(e)s. 
Extrait : "déjà que tu te sens impuissant à les aider, mais quand en
plus, t’es dans un dispositif ou un système qui continue de les
traquer... T’oscilles entre la colère et le découragement..." " ...c’est
l’équation libérale : l’addition pour les riches, la soustraction pour
les pauvres...". 

        Débat 

Le travail social dans le contexte actuel. Quel avenir pour les
travailleurs-euses du social ? Dérives du privé et répression
syndicale : l’exemple de People & Baby.

Soirée organisée par l'Union Locale CNT Marseille.

CNT 13 
12 rue de l’Évêché - 13002 Marseille 
sam at cnt-f.org 
06.01.10.50.40

3) Travaillons tous, moins et autrement !



Communiqué confédéral


De Manuel Valls à Nicolas Sarkozy, les désirs de régressions sociales
sont toujours aussi vifs au sein d’une classe politique au service des
possédants. En 2011 ce sera décidément toujours aux mêmes qu’on essaiera
de faire payer pour les plus riches. A moins que...

Alors même que le patronat considère que « le problème des 35h a été
résolu » dixit la CGPME, alors que certains à l’UMP ne voient plus de
problèmes dans les 35h, alors que la moyenne du temps de travail annuel
des français est plus élevée que celle de nombreux pays (Allemagne,
Pays-Bas), Manuel Valls tente de recycler la fétide recette sarkozyste
du « Travailler plus pour gagner moins » en appelant à augmenter la
durée du temps de travail au-delà des 35h. 
Pourtant la réforme des 35h n’avait pas été uniquement constituée
d’avancées sociales. En effet le passage aux 35h, qui s’était fait en
dehors d’une lutte sociale d’ampleur avait coûté cher aux travailleurs :
instauration de l’annualisation du temps de travail qui a largement
empiétée sur la vie privée des salariés, obligation de produire autant
en 35h qu’en 39h, allègements de cotisations supplémentaires qui sont
venues assécher un peu plus les ressources des organismes de solidarité,
tels les caisses de retraites. C’est d’ailleurs en bonne partie à cause
des déficits créés par ces milliards de cadeaux fiscaux que les régimes
de retraites sont devenus déficitaires et que le gouvernement a pu
mettre en place son projet de destruction des retraites par répartition.

A l’autre bout du système capitaliste, Sarkozy prépare une nouvelle
réforme, au bénéfice des plus riches en annonçant la fin de l’Impôt de
Solidarité sur la Fortune, qui rapporte près de 4 milliards par an. Ce
cadeau fiscal est une nouvelle fois emblématique de la collusion
d’intérêts qui règne au sommet du pouvoir : en effet Neuilly, la ville
du président, est la 2ème ville française comptant le plus d’imposables
soumis à l’ISF, devant Lyon, Marseille ou Nice. Cela est surtout à
mettre en parallèle avec la « revalorisation » du Smic au 1er janvier
qui s’est une nouvelle fois faite selon les minima en vigueur, au mépris
de tous ceux qui produisant les richesses de notre pays, vivent un
quotidien de galères.

Ces deux faits illustrent bien l’équation en vigueur depuis plus de
trente ans. La productivité des salariés est toujours plus forte, et le
pays plus riche, mais la part de ces richesses revenant au monde du
Travail est en régression constante par rapport aux profits et le
chômage de masse perdure.

Au contraire des discours de ces escrocs, la CNT défend donc
légitimement le partage du travail et des richesses. Concrètement cela
doit passer par : 
* une hausse substantielle des salaires, en priorité les plus bas, 
* la poursuite de la diminution du temps de travail 
* la résorption du chômage grâce au partage du travail entre tous et
toutes.

2010 a été l’occasion d’un mouvement social de grande ampleur, qui même
s’il n’a pas été victorieux, a permis de remettre au goût du jour les
pratiques d’un syndicalisme de combat : assemblées générales
décisionnelles, grèves reconductibles, blocages…. Ce sont ces pratiques
que les syndicats de la CNT continueront de faire vivre en cette année
2011 car les victoires des travailleurs ne peuvent que passer par la
réappropriation de leurs luttes : c’est nous qui travaillons, alors
c’est nous qui décidons !

4) Rassemblement contre la répression anti-syndicale à Chambéry



Jeudi 27 janvier, à 8h30, devant le palais de justice

Le syndicat Interco de la Savoie et la CNT expriment leur soutien aux 6
personnes poursuivies par la justice à Chambéry suite au mouvement sur
les retraites. Nous appelons au rassemblement du 27 janvier à Chambéry
et exigeons la « Relaxe pour les six de Savoie ! ».

Ci-dessous le communiqué du Collectif Chambérien Unitaire Interpro et
Citoyen (CCUIC).



Relaxe pour les six de Savoie

Le 27 janvier, à 8h30, 5 militants syndicaux et 1 journaliste sont
convoqués devant le tribunal correctionnel de Chambéry : ils risquent
jusqu’à 6 mois de prison ferme et une amende conséquente.
Le 2 novembre, à Chambéry, dans le contexte du mouvement de lutte contre
la casse des retraites, une délégation de salariés et étudiants en lutte
est allée rejoindre l’AG que tenait les cheminots en grève. 
Le 6 décembre, 5 militants syndicaux de la CGT et de SUD et 1
journaliste, présents sur les lieux, ont été convoqués au commissariat
où il leur a été annoncé qu’ils avaient été photographiés en train de
traverser les voies et qu’ils étaient assignés devant le tribunal
correctionnel de Chambéry le jeudi 27 janvier, à la suite d’une plainte
de la SNCF pour « entrave à la liberté de circulation des trains » . 
Ils risquent 6 mois de prison ferme, une amende et 17 000 euros de
dommages et intérêts que la SNCF leur réclame.
Le Collectif Chambérien Unitaire Interpro et Citoyen (CCUIC) exige
l’arrêt immédiat des poursuites et appelle à un rassemblement de
solidarité le jeudi 27 janvier, à 8h30, devant le palais de justice.

Collectif Chambérien Unitaire Interpro et Citoyen (CCUIC) 
Contact : 06-24-55-20-61

5) Nouvelle année de luttes à Nantes

Ce samedi 22 janvier, à partir de 14h00 à la mairie de Chantenay à
Nantes (Place de la Liberté, fléchage à partir de la station de tram
Égalité, ligne 1), journée de nouvelle année de la CNT Nantes.
* Présentation de la CNT
* Intervention de militants de la fédération CNT du bâtiment
* Apéritif et repas (sur réservation à interco44 at cnt-f.org) convivial et
fraternel

Contact téléphonique : 06 45 36 44 44
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été enlevée...
URL: /pipermail/liste-cnt/attachments/20110111/8166c965/attachment.htm 


Plus d'informations sur la liste de diffusion Liste-cnt